AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Evénement Nightmare Portals ouvert ! Lien

Partagez | 
 

 Quoi, ma crinière ? [PV Steven Magnet et Thrips]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Messages : 28
Arrivée : 28/03/2016
Age : 19

Habitation : Dans ton frigo
Couleur : #669900

Rôdeur

MessageSujet: Quoi, ma crinière ? [PV Steven Magnet et Thrips]   Sam 20 Aoû - 23:35

La lune était fièrement levée, brillante, et l'heure tardive quand ClearBrass quitta la forge et son harassant travail d'apprenti. Il était encore couvert de sueur et de poussière, ses lunettes de protection pendant vaguement à son cou et ses sacs d'outils cliquetant contre ses flancs alors qu'il traçait son chemin vers la forêt d'Everfree, lieu de calme et de repos dans lequel il passait la majorité de sa vie quand il n'était pas entrain de jouer du marteau. Le silence des arbres et le fait qu'il pouvait y lire sans être dérangé l'apaisait et lui permettait de se vider le crâne des excentricités et caprices des Canterlotiens, qu'il aurait volontiers giflé par moment. Mais bon, quand on est qu'apprenti dans une forge reconnue, on se tient, et ce repos nocturne lui permettait de conserver son sang-froid en journée. Sang-froid qu'il avait déjà bien du mal à garder quand il voyait les riches maisons clinquantes et tape-à-l’œil tout autour de lui, qui formaient l'enceinte de cette ruelle de dalles reluisantes sous ses sabots. Le bleuté fronça le museau en levant les yeux et se courba un peu plus sur lui-même, ses pattes claquant contre le pavé alors que quelques rires s'élevaient des bars et ruelles alentours. Qu'est-ce qu'il pouvait détester cette cité ! La complexité et le côté guindé des villes d'importance ne lui allaient vraiment pas, et c'est avec bonheur et une pointe de soulagement qu'il arriva à l'orée d'Everfree.

Le pégase se mit donc à marcher à travers les grands arbres qui se dressaient, fiers et protecteurs, s'enfonçant peu à peu dans ce calme sanctuaire en levant le museau vers le ciel. La Lune qu'avait levé sa respectée princesse brillait d'un bel éclat cette nuit-là. Il allait pouvoir lire sans trop se fatiguer les yeux et peut-être même dessiner un peu. Cette simple pensée lui fit hâter le pas, le bruit des brindilles cassant sous ses sabots se faisant plus sec. Il se dirigeait vers un point d'eau qu'il appréciait particulièrement, dans un coin frappé de plein fouet par les rayons blancs de l'astre de nuit. Ainsi, il pourrait se laver tranquillement, puis passer sa nuit à faire ce qu'il voulait sans être dérangé. Le jeune étalon sourit un peu devant ce savoureux programme et pressa encore plus le pas, arrivant rapidement devant ce qui allait lui servir de bain.

Il enleva ses sacoches et ses lunettes, les laissant sur la rive tandis qu'il se glissait avec délectation dans l'eau fraîche de la rivière, sentant le courant lui masser doucement le dos et la nuque. Il se fichait bien d'être propre, mais il ne pouvait résister au bien-être que lui apportait ses bains de minuit. Il plongea complètement sous l'eau, y restant un moment, posant son dos contre le sol d'algues de la rivière, regardant la Lune déformée par les flots.

Il resta un long moment ainsi, quand il lui sembla entendre un léger bruit se propageant sous l'eau, comme un rampement, non loin de lui. Il redressa un peu la tête et observa tout autour de lui, gardant les yeux ouverts sous l'eau, sans rien apercevoir pour autant. Remontant à la surface pour respirer, le jeune pégase prit son envol, décollant à quelques mètres de la surface de la rivière pour essayer de détecter la moindre présence, présence qui ne se montra pas. Décidant qu'il avait finalement rêvé ce son, il se replongea doucement dans l'eau, s'adossant à la rive et fermant les yeux pour profiter de ce moment de détente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 21
Arrivée : 26/06/2016
Habitation : La forêt Everfree
Couleur : #9933ff
Citation : Ma moustaaaaaache ♥


MessageSujet: Re: Quoi, ma crinière ? [PV Steven Magnet et Thrips]   Dim 28 Aoû - 4:34

Quelle belle nuit! J'ai toujours aimé ce genre d'instants, quand le temps semble s'arrêter. Un ruisseau sous la pleine Lune, sans rien d'autre à faire que de m'occuper de mon corps gracieux. Quelle vision poétique, et quelle bruit agréable que celui de l'eau caressant délicatement mes écailles. J'en profitais pour coiffer ma moustache, comme à mon habitude, cent coups de peignes par coté pour la garder douce et soyeuse. Muhuhu ~♥

Mais il commençait à se faire tard, et si je voulais garder mon teint d'améthyste, il était temps de me rendre dans un endroit calme pour dormir, au creux d'une cascade qui n'était pas très loin en amont. Mais je sentais quelque chose dans les ondes de la rivière, que je ne connaissais pas. Ce devait être une créature en train de se prélasser dans l'eau. Enfin, une créature, je ne suis pas des mieux placé pour employer ce terme n'est-il pas? ~♥

Alors que je nageais, ou plutôt rampais le long de la rivière, remontant tranquillement le courant, j'aperçus à quelques lacets de moi un petit pégase s'envoler. Il devait se prélasser dans la rivière lui aussi, je voyais perler sur son corps quelques gouttes d'eau, le long de sa robe azur et de sa crinière de deux tons de bleu. Il avait un corps élancé, mais il semblait bien mal entretenu ce malheureux, un petit passage entre mes griffes expertes ne serait pas vraiment un luxe. Après l'avoir vu redescendre, je décidais de m'approcher de lui,j'étais encore loin, mais en quelques minutes j'y était, il semblait à moitié endormis complètement détendu couché contre la rive. Comme le client d'un spa attendant l'arrivé de son masseur ou de son barbier. Et bien il était temps de passer au travail et de s'occuper de ce petit choux ~♥

Je m'approchais donc du pégase, par derrière, tranquillement. Il ne faisait absolument pas attention à ce qu'il se passait autour de lui. Arrivé à portée de griffes, je lui touchais délicatement l'épaule, éclaircissant ma voix d'un léger grattage de gorge ~♥

Hurm ~♥ Excusez-moi moi mon garçon, mais vous devriez faire attention, à dormir ainsi sans précautions vous risquez de faire une mauvaise rencontre! ~♥

N'ai-je pas précisé que je parlais toujours d'une voix charmeuse? J'espérais juste ne pas l'avoir surpris. Le petit papillon risquait de s'envoler, ce serait dommage ~♥

Je n'avais aucune intention belliqueuse envers cet étalon, bien entendu, mais comment réagiriez-vous si un charmant dragon de mer vous surprenait en pleine détente? L'auriez-vous attaqué? Ou bien auriez vous joué de vos atout pour le séduire? Ce serait tout bonnement charmant... L'un comme l'autre. ~♥


Dernière édition par Steven Magnet le Lun 5 Sep - 1:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 28
Arrivée : 24/08/2016
Age : 19

Habitation : Leota
Couleur : #666600

Rôdeur

MessageSujet: Re: Quoi, ma crinière ? [PV Steven Magnet et Thrips]   Dim 28 Aoû - 13:47

Aujourd’hui avait été une journée plutôt désastreuse. Thrips avait poussé jusqu’à Ponyville pour sa quête quotidienne, comme il le faisait en général, tel une ménagère qui vient chercher ses bouteilles de laits tous les matins à la petite ferme du coin, sauf qu’à lui ça lui prenait la journée… et qu’il ne faisait que ça. Enfin bref, il s’était donc rendu là-bas, la journée s’annonçait très belle avec un grand soleil, la plupart des poneys s’étaient mis à faire des activités à l’extérieur, donnant un large panel de choix au changeling. Par précaution habituelle, il avait pris sa forme de licorne ocre très tôt à peine sortit du désert à vrai dire, ce qui l’avait obligé à faire une bonne trotte à pied plutôt qu’en volant (on ne sait jamais ce qu’il peut arriver). Ce qu’il n’avait pas prévu, c’était que la petite ville était aussi remplie et que par conséquent, il y avait énormément de monde dans les rues. Mais ça encore, ça allait, il avait l’expérience de deux ou trois petites visites à Canterlot qui on doit l’avouer, avait un nombre d’habitant plus important qu’à Ponyville. Non, vraiment, ça ce n’était rien.
Alors que Thrips venait de remplir une de ses fioles grâce à tout l’amour qu’avait un pégase pour une jeune licorne, d’après ce qu’il avait compris, c’était l’anniversaire de celle-ci et ils avaient décidé de fêté ça avec un pique-nique (on pourrait penser ça cruel de détruire leur si belle journée mais en réalité non, petit coup de barre de pégase et hop, sieste à deux, on devrait plutôt le remercier), le changeling s’apprêtait donc à chercher une autre source d’amour lorsqu’un jeune poulain débarqua pour le coller. Thrips n’avait pas bien compris ce qu’il voulait, apparemment, il le pensait magicien ou quelque chose comme ça et comme il adorait faire de la magie aussi, il voulait qu’il lui apprenne pour obtenir sa cutie mark, du moins, c’est la seule chose qui lui semblait plausible dans toute le blabla. Parce qu’un môme calme et sage, il aurait pu s’en débarrasser mais non, là c’était plutôt moulin à paroles collant. Thrips avait passé sa journée complète à littéralement fuir le jeune et à se cacher suffisamment longtemps pour espérer être tranquille mais il était tombé sur un véritable ninja qui ne cessait de le retrouver. Il allait finir par avoir la cutie mark du poulain le plus casse pied à force, s’il y avait bien une chose que le changeling n’enviait pas du tout aux poneys c’était bien ce petit dessin qui apparaissait un jour, son espèce ne passait pas son enfance pour ce genre de broutille.

Arrivé le soir, Thrips n’avait rempli qu’une fiole et quart (ce dernier petit morceau ayant été obtenu en glanant des miettes par-ci par-là), il avait un affreux mal de crâne et pas du tout la motivation de faire le chemin jusqu’à la ruche, étant lessivé et honteux d’avoir obtenu si peu. Il regardait cette sorte de petite fumée colorée, enfermé dans sa prison de verre, si petite qu’elle faisait pitié. Assis quelque part dans la forêt d’Everfree (seul endroit où on ne l’avait pas suivi finalement), toujours sous cette forme qui n’était pas la sienne, il reposa la fiole devant lui en soupirant. Vraiment sale journée.
Thrips après s’être assuré qu’il ne semblait y avoir personne, s’apprêtait à reprendre son apparence changeling pour pouvoir rentrer chez lui par voie aérienne lorsqu’un bruit inattendu le fit sursauter, et accessoirement shooter dans la fiole qui commença à descendre la pente en prenant de la vitesse. Dans la panique, Thrips resta comme il était pour se précipiter à la poursuite de son précieux objet, manquant de s’emmêler les pattes dans les racines, de glisser sur un caillou ou même de carrément se marcher dessus. Il avait l’impression qu’à chaque fois qu’il manquait d’attraper la fiole, celle-ci roulait encore plus vite pour échapper et finalement, c’est lorsqu’elle s’apprêtait à tomber dans la rivière qu’il réussit à l’attraper du bout des dents, le cou tendu, les pattes tout au bord de la rive dans un équilibre fragile qu’il tenait, enfin, ça c’était avant qu’il ne lève les yeux et découvre qu’il n’était pas seul.

Quelle est la probabilité que lors d’une course poursuite avec une fiole dans une forêt en pleine nuit, vous vous retrouvez à surprendre le bain d’un énorme serpent d’eau violet et moustachu et d’un pégase ? Je n’en sais rien mais elle doit être extrêmement faible mais visiblement, pas impossible. Surpris de croisé soudainement ce genre de créature, n’ayant remarqué le poney ailé que plus tard (la différence de taille et d’excentricité étant assez importante), Thrips perdit l’équilibre et tomba dans l’eau dans un énorme « Plouf », disparaissant un centième de seconde de la surface avant d’en ressortir soudainement avec une grande aspiration, appréciant que moyennement la brutalité de l’eau froide. Heureusement qu’il était encore en licorne finalement, ne serait-ce que pour la sensation de soudain froid que son corps à moitié insecte n’aurait pas aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 28
Arrivée : 28/03/2016
Age : 19

Habitation : Dans ton frigo
Couleur : #669900

Rôdeur

MessageSujet: Re: Quoi, ma crinière ? [PV Steven Magnet et Thrips]   Ven 2 Sep - 14:00

Clear n'avait pas remarqué l'ondulation de l'eau contre lui. Il n'avait pas entendu le son du corps massif émergeant à quelques centimètres de son museau. Par contre, il voyait très, très bien la gigantesque bête moustachue dressée face à lui qui lui adressait un sourire tout en crocs, son corps fin et reptilien se mouvant avec un certaine grâce dans l'eau, ses yeux plantés dans ceux de l'étalon qui le fixait en retour, le visage pâlissant à vu d’œil. L'énorme animal venait de lui tapoter l'épaule, le sortant de sa torpeur nocturne, et lui adressant quelques mots que le cerveau du pégase n'avait pas prit la peine d'enregistrer, bien trop occupé à se demander s'il devait sourire nerveusement, attraper un marteau dans son sac pour lui en coller un coup sur le haut du crâne, ou se précipiter sur la rive en hurlant de frayeur comme une jument affolée par une souris.

Et visiblement, la troisième option semblait la plus correcte, puisque qu'après quelques secondes de surprise, à fixer le serpent -qui possédait une fabuleuse moustache, prit-il le temps de remarquer- avec des yeux ronds comme des têtes de vis, il lâcha un hurlement de peur et recula en grimpant contre la rive, partant rapidement en arrière dans une position de défense. Ses ailes gonflèrent et son poil se hérissa le long de la colonne, le rendant plus adorable qu'impressionnant ou menaçant, il fallait bien le dire. Peut-être même un peu ridicule, de part sa taille et son apparence chétive. Mais après tout, qu'elle pouvait bien être la réaction normale d'un petit poney qu'il était face à un serpent d'eau lui montrant, sans méchanceté néanmoins, remarqua-t-il, ses crocs acérés ?

Alors que le moustachu améthyste approchait sa tête de lui tandis qu'il reculait un peu plus, un grand bruit se fit entendre à quelques pas de là, ressemblant à la chute d'une branche ou d'un rocher pour dans les feuillages. Détachant son regard de la moustache proéminente du serpent, il tourna doucement la tête pour apercevoir à quelques mètres une licorne à la robe ocre, à peine plus vieux que lui, qui déboula à toute vitesse, le cou tendu devant lui, et se stoppa au bord de la rive, penchée en avant et dressée sur le bout des sabots. Cette dernière, qui semblait tenir un petit objet entre ses dents, tourna un peu les yeux vers le spectacle étrange que l'excentrique reptile et lui offraient, perdant alors un peu l'équilibre et tomba dans l'eau, museau en avant.

L'étalon observa la chute, son corps se détendant un peu et se dirigeant sans qu'il n'y pense vraiment vers la licorne, qui ressortit trempée et tremblante de l'eau, l'air pas franchement ravie d'être tombée dedans. Le laissant remonter sur la rive, il l'observa un moment avant d'ouvrir la bouche, une voix fluette et presque féminine lui sortant de la gorge, tandis qu'il jetait quand même un œil peu rassuré au serpent violet qui l'avait dérangé quelques secondes avant.

-Vous allez bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 21
Arrivée : 26/06/2016
Habitation : La forêt Everfree
Couleur : #9933ff
Citation : Ma moustaaaaaache ♥


MessageSujet: Re: Quoi, ma crinière ? [PV Steven Magnet et Thrips]   Lun 5 Sep - 2:05

La réponse à ma question ne se fit pas attendre très longtemps, mais il y eu un tout petit instant de flottement avant la réaction de l'étalon, instant durant lequel il me regarda avec des yeux rond comme des billes. Deux magnifiques petites billes d'émeraude qui se recouvrirent presque immédiatement après d'un noir ébène, réagissant à ma présence par un hurlement d'effrois, et une fuite de quelques pas sur la berge. Ainsi, il était comme les poneys de la capitale, et ne compris pas malgré mon sourire que je ne lui voulais aucun mal à ce petit ~♥

Je me redressais un peu, prêt à lui parler en plaçant mes mains au niveau de ma poitrine dans un élégant mouvement afin de montrer ma non-violence envers lui, mais en parallèle, il se tint en position de défense, enfin, c'est ce qu'il semblait, mais son apparence à cet instant était bien plus mignonne que menaçante. Ses ailes gonflées sur ses flancs doublaient son épaisseur et lui donnait une silhouette bien plus en chair, alors que son dos s'arrondissait, les poils dressés comme ceux d'un gros chat faisant le dos rond. Je ne pus m'empêcher d'avancer ma tête vers lui, les poignées sous le menton, subjugué par l'étalon si mignon ainsi posé ~♥

Quelle mi-gno-tée ~♥

A peine eu-je le temps de finir mon compliment qu'un bruit vint déranger notre rencontre, un bruit de branche cassée, de verre qui roule, et de sabots en course. Et soudain, sortant des fourrées, un bocal suivit d'une licorne jaune comme le sable avec une crinière marron toute ébouriffée. C'était mon jour de chance, deux poneys dans la même soirée! ~♥

Kyuu? ~♥

J'étais tout de même un peu surpris de le voir surgir ainsi, sans prévenir, poursuivant son petit bocal qu'il avait réussi à rattraper à bout de dent, grâce à une sublime extension du cou, juste au bord de l'eau, à quelques mètres de moi. Mais visiblement, il fut tout aussi surpris de me voir que moi je l'étais de lui, et je le vis perdre l'équilibre et chuter dans la rivière, le malheureux ~♥

Une chance, il n'était guère loin de moi, et d'une ondulation légère, je formais une vague avec mon corps de façon à le faire sortir rapidement de l'eau glacée, c'est qu'il fallait éviter qu'il n’attrape froid en restant trop longtemps là dedans. J'approchais mon corps de la rive afin que la licorne puisse la rejoindre avec facilité, alors que le pégase s'avança lui aussi vers lui, lui demandant comment il allait suite à sa chute, d'une voix vraiment claire, décidément, il était bien mignon ce petit pégase. La licorne semblait peu ravie d'être tombé dans l'eau, et à raison, elle était plutôt froide, et aucun soleil ne viendrait le réchauffer avant plusieurs heure. Les rayons de la Lune ne pouvait y faire grand chose non plus malgré leur grande élégance ~♥

La licorne enfin sauve, et le mignon pégase me regardant avec toujours un air de méfiance, je sentis quelque chose frôler le bout de ma queue, sans doute le bocal. Je l'attrapais donc délicatement, afin de ne pas le briser, cela semblais important pour la licorne ~♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 28
Arrivée : 24/08/2016
Age : 19

Habitation : Leota
Couleur : #666600

Rôdeur

MessageSujet: Re: Quoi, ma crinière ? [PV Steven Magnet et Thrips]   Jeu 8 Sep - 10:29

Thrips agitait les pattes comme il le pouvait pour rester la tête hors de l'eau, la nage n'était pas vraiment un de ses points forts (comme le vol de pégase et le mensonge prolongé d'ailleurs, assez peu de points forts pour lui) mais un courant l'emmena jusqu'à la berge. La sensation des écailles glissants près de ses sabots lui permis de savoir que ce courant n'était pas vraiment naturelle, en fait, pour faire simple, le serpent d'eau était en train de le sortir de l'eau, Thrips n'avait que quelques mouvements de pattes à donner et le tour était joué, pour le changeling qu'il était, ce n'était pas plus mal. Dés qu'il posa ses sabots sur la rive, il s'ébroua directement avec espoir de perdre un peu d'humidité mais sous la clarté de la lune, il ne devait pas se leurrer, il allait devoir rester tremper encore un bon bout de temps. N'oubliant pas l'aide qu'il avait reçu, Thrips fit un signe de tête en guise de remerciement avant de s'éloigner un peu de l'eau et essorer son sac comme il le pouvait avec ses pattes, même s'il avait l'apparence d'une licorne, il ne gagnait pas vraiment leur magie, gardant celle changeling qui ne lui permettait pas de faire léviter les objets ni de les tordre ou de les utiliser à l'aide de sa corne.
Le pégase  quand à lui, vint lui demander s'il allait bien d'une voix bien fluette pour un mâle ce qui mis le doute à Thrips quelques instants. Vu son pelage hérissé et le fait qu'il quittait difficilement des yeux le serpent moustachu, il était évident que le poney ailé préférait largement se tenir à côté de lui censé être licorne que du monstre marin. Si lui Thrips avait été surpris sur le coup, des créatures un peu étrange et farfelue comme celle qui se baignait tranquillement dans la rivière, il avait l'habitude d'en voir à Leota. Si les changelings avaient le monopole de la forêt par leur nombre, en un contre un, ils étaient loin d'être les plus dangereux, comme la plupart des insectes sociaux, sa race tirait sa force de la ruche complète.

« Il va bien falloir, répondit-il au pégase lorsqu'il posa sa question. Je suis désolé de vous avoir déranger vous et votre ami. »

Bon ok, ils n'avait pas l'air d'être ami du tout mais quoi qu'il se passait ici avant qu'il ne déboule des fourrés comme ça pour attraper sa fiole, il était désolé de les avoir déranger. De plus, ça ne l'arrangeait pas lui non plus, plus il se faisait remarquer, moins il pouvait faire ses petites affaires tranquillement. Bon, l'avantage était qu'il y avait des milliers de poneys et avec un peu de chance, le pégase vivait à cette ville dans les nuages, là où il n'allait jamais et le problème serait réglé ou avec un encore un peu de chance, il l'oublierait dés le lendemain, ça serait parfait aussi.
Après avoir dégorgé tout ce qu'il pouvait, sac, queue, crinière, pelage, Thrips chercha du regard sa fiole, il l'avait lâché lorsqu'il était tombé et si le contenu n'était pas énorme, le verre lui par contre était coton à faire, du moins, on avait tendance à toujours bien l'engueuler lorsqu'il cassait une fiole et encore plus lorsqu'il en perdait une. Rapidement, il vit que c'était le serpent d'eau qu'il l'avait, soulagé, Thrips retourna au bord de l'eau (en faisait bien attention cette fois, un bain, pas deux) pour la récupérer.

« Ah merci de l'avoir rattrapé ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 28
Arrivée : 28/03/2016
Age : 19

Habitation : Dans ton frigo
Couleur : #669900

Rôdeur

MessageSujet: Re: Quoi, ma crinière ? [PV Steven Magnet et Thrips]   Mer 28 Sep - 10:23

Clear s'avoua mentalement avoir un peu pitié de la licorne trempée qui se tenait face à lui, et qui semblait avoir un peu de mal à se remettre de son plongeon involontaire, vu qu'il usa de ses pattes pour essorer son sac là où la majorité des licornes auraient utilisées leur magie. Mais cette remarque à lui-même ne lui traversa qu'un centième de seconde l'esprit et il oublia bien vite ce fait, jetant un rapide coup d’œil au poney tremblotant afin de vérifier qu'il n'était pas blessé, sans l'approcher pour autant. Il était simplement glacé et trempé, ce qui rassura un peu le pégase, qui n'avait pas la moindre envie de s'occuper d'un blessé pendant sa pause nocturne. Et il voulait surtout s'éloigner de ce serpent d'eau bien trop mielleux à son goût le plus vite possible, serpent qu'il reluquait toujours du coin de l’œil, ses poils dégonflant cependant un peu.

« Il va bien falloir. Je suis désolé de vous avoir déranger vous et votre ami.»


Il agita vaguement une patte devant son museau tandis que la licorne répondait à sa question, l'air de dire qu'il ne l'avait absolument pas dérangé, puis marmonna vaguement « Juste une connaissance...» avant partir remettre ses sacoches sur son dos, en sortant au passage sa serviette de travail, tâchée de graisse et d'huile, brûlée par endroit à cause de la forge. Se rapprochant de Mr.Plongeon, qui était entrain de s'essorer la queue, il lui balança le chiffon sur le cou, se disant que même un peu sale, ça pouvait toujours sécher correctement. De toute manière, la notion de propreté était très personnelle et assez expérimentale pour Clear, alors quelques tâches ne signifiaient certainement pas « sale » pour lui.

Tandis qu'il posa ses fesses à quelques mètres de l'éponge et du moustachu, qu'il observait toujours d'un air assez craintif, il remarqua que ce dernier tendait une fiole à la licorne, fiole dont il n'arriva pas à identifier le contenu. Non pas parce qu'il ne l'avait vu que quelques secondes, cela ne lui posait pas de problèmes, mais parce qu'il n'avait jamais vu pareil liquide. Ses yeux verts quittèrent alors le reptile violet pour se poser sur l'étalon, qui le remerciait chaudement d'avoir récupérer son bien.

« Dis moi, qu'y a-t-il dans cette fiole ? Je n'ai jamais vu un liquide de ses consistance et cette couleur… C'est quoi ? ». Oui, Clear aurait pu poser la question. Mais ça n'était pas dans sa nature de se mêler de la vie des autres et il ne se la posa que mentalement, notant dans un coin de son esprit bouillonnant qu'il fallait faire des recherches sur le sujet plus tard. Au lieu de parler, il se contenta de soupirer un peu, de se redresser et se leur tourner un peu le dos, leur adressant un neutre et monotone :

« Messieurs, après cette mésaventure, je me vois obligé de vous laisser. J'ai d'autres choses à faire. Passez un bonne soirée. Et gardez la serviette si vous le voulez, j'en ai d'autre. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 21
Arrivée : 26/06/2016
Habitation : La forêt Everfree
Couleur : #9933ff
Citation : Ma moustaaaaaache ♥


MessageSujet: Re: Quoi, ma crinière ? [PV Steven Magnet et Thrips]   Ven 14 Oct - 1:03

La petite licorne qui était là était tout mouillé, et sa crinière tombait bien droit sur sa nuque, alors que quand elle avait surgis, elle était toute bouclée... C'était la bonne occasion pour se recoiffer, mais hélas je n'avais pas de peigne pour les poneys, et bien que mes griffes soient agiles, cela pourrait effrayer le malheureux petit de les sentir si proches de sa peau sans aucun doute délicate~♥

Le pauvre petit tremblait de froid à cause de l'humidité et de la nuit! Je lui aurait bien proposé de le réchauffer contre mon corps sculpté, mais entre mes écailles et le fait que je sois un animal à sang froid, je me dis que ce n'était pas une bonne idée. Il s'ébroua bruyamment, transformant sa crinière en un véritable sac de nœuds qui me fit avoir une inspiration d'horreur contenue. Il essora ensuite son sac avec ses sabos, pourquoi ses sabots, pourquoi pas en utilisant sa magie? Ca ne devait pas être important~♥

Le pégase alla aussi prestement s'enquérir de la bonne santé de la licorne, qui me fit un signe de remerciement de la tête auquel je répondis d'un grand sourire. Heureusement, il allait bien et ne s'était pas blessé dans l'accident. Il s'excusa même de nous avoir dérangé, moi et mon ami~♥

Mais ce charmant pégase et moi n'étions pas encore vraiment des amis, ce qu'il chuchota d'ailleurs. Ce n'est pas comme si nous étions amis ou autre chose baka, pensais-je en l'écoutant, c'en était tellement mignon~♥

Je sortais alors le fameux bocal de l'eau, il contenait un liquide étrange, incolore et semblant visqueux, comme... Une sorte de jus de l'amour, mais je ne sais pas, je n'avais jamais rien vu de tel. La licorne me remercia chaudement de l'avoir retrouvé avant de le prendre entre ses sabot, cela semblait important pour lui. Il ne semblait donc pas maitriser la télékinésie, et l'instant d'après, le pégase lui tendit une serviette, ou plutôt un vieux torchon tout sale et bien dégoutant. J'en plaquais mes mains sur mes joues! Il voulait donc que l'autre se sèche avec? Mais quelle horreur, ne me dites pas qu'il va le faire~♥

Le pégase regardait fixement le bocal, s'interrogeant probablement sur son contenu mystérieux, mais j'étais déjà passé à autre chose, il fallait le réchauffer ce petit mignon cornu. L'ailé semblait vouloir partir, et confirma cette idée en nous disant qu'il devait nous quitter après cette mésaventure... Et il nous dit aussi de garder la "serviette" car il en avait d'autres, c'était gentil, si je puis dire~♥

Haaaan~♥ Vous partez déjà?! ~♥ Mais pourquoi donc mon garçon? ~♥ Restez donc un peu, nous n'avons même pas fait connaissance~♥

J'employais ma voix la plus charmante pour garder ce pégase avec nous. J'avais réussi à parler avec un poney, je n'allais pas le lâcher! ~♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 28
Arrivée : 24/08/2016
Age : 19

Habitation : Leota
Couleur : #666600

Rôdeur

MessageSujet: Re: Quoi, ma crinière ? [PV Steven Magnet et Thrips]   Dim 5 Fév - 22:34

Spoiler:
 

Parce que Thrips était quand même tombé sur des gens vraiment sympa, le petit pégase lui donna une serviette... ou un chiffon ? Pour l'aider à se sécher un peu. Le geste était gentil, vraiment mais l'odeur d'huile, de brûlé et autre senteur caractéristique du probable métier de mécano ou truc du genre du poney, ce qui incita la fausse licorne à juste garder la serviette sur son dos pour se tenir chaud mais s'essuyer avec, il verrait pour éviter ça. Thrips n'était certes très coquet (du moins, il était très loin d'avoir une superbe moustache qui limite brillait sous la lumière de la lune comme le serpent d'eau dans la rivière) mais sur le coup, il s'était suffisamment essorer pour éviter de se frotter la crinière avec, puis avec une corne au milieu du front, c'était un peu chiant, pourquoi il n'avait pas choisi un poney terrestre déjà ?
Puis le pégase se releva et commença à leur tourner le dos avant de signaler qu'il s'en allait et qu'il offrait la serviette, ce à quoi Thrips bafouilla un « Ah..euh merci » pas très sonore avant que le monstre marin ne proteste ce départ, essayant de le convaincre à rester. Ce qui incita le changeling à venir en aide plus ou moins à l'ailé non par compassion mais parce qu'il allait se trouver dans la même situation, il faisait déjà bien nuit et il devait faire le voyage retour jusqu'à Leota.  Mais fallait l'avouer, y allait avoir du boulot à avoir vu le regard du reptile moustachu.

« Vous savez, il se fait tard, je pense que chacun de nous devrait rentrer chez soit. »

Et voudrait rentrer chez soit. Thrips s'était lui même écarter de quelques pas du monstre marin (et surtout de la rivière) avec un petit sourire timide, espérant que l'écailleux soit compréhensif malgré sa très visible envie de discuter. Pour dire vrai, il aurait pu rester un peu avec lui pour l'occuper, de toute façon, il n'arriverait pas à Leota avant le matin, mais voilà, Thrips n'aimait pas trop traîner avec des créatures non changeling, ça lui procurait toujours un certain stress à cause de son petit jeu de théâtre pas toujours efficace.

« Je dois d'ailleurs moi aussi m'en aller, j'ai beaucoup de chemin à faire tout ça. »

Traversé la forêt d'Everfree... seul... la nuit, ah il avait légèrement oublié qu'un poney ne faisait pas ça. Autant le pégase pouvait voler, il n'y avait pas grand chose à craindre pour lui mais pour une censée licorne marchant à terre, c'était autre chose. Bah, il était bien arrivé jusqu'ici sans rien avoir mis à part un bain.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quoi, ma crinière ? [PV Steven Magnet et Thrips]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quoi, ma crinière ? [PV Steven Magnet et Thrips]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre
» Steven Benoit affirme que le président traine la patte
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Le Baptème, c'est quoi? Comment on se marie ?
» Frimer, à quoi bon ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SteamPony ::  :: Everfree :: Forêt d'Everfree-
Sauter vers: