AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Evénement Nightmare Portals ouvert ! Lien

Partagez | 
 

 Squidgate, la porte des sirènes (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Messages : 12
Arrivée : 10/08/2016
Habitation : Une statue
Couleur : #ff9900
Citation : Non d'un poulpe, de poiscaille, de bar, de maquereau, de sole, de corail, d'encorné, de ta mermaid!!!


MessageSujet: Squidgate, la porte des sirènes (libre)   Ven 14 Oct - 5:30

Enfouies depuis des millénaires

Enfouies, enfouies... On est juste posées là, au dans la forêt Léota, sur un piédestal au milieu d'un petit lac, ce n'est pas comme s'il fallait braver le sable du désert pour nous libérer... Et puis c'est quoi cette histoires de millénaires? Ca fait tant de temps que je suis coincée là-dedans moi?

Un mystère
Un secret
Un passage vers le futur

Un mystère, un secret, gnagnagna... Non mais tu es sérieux là? Les poneys ne sont pas assez idiots pour oublier les plus grands dangers qui les ont menacés... Nous avons quand même presque réussi à les mettre à nos sabots! Qui à fait mieux, hein? Et puis si ça fait vraiment des millénaires, c'est plus un passage vers le passé que vers le futur... C'est complètement idiot ce que tu dis là...

Un homme saura décrypter le code
Et ouvrir la voie

Un "homme"? Un poney tu veux dire, c'est ça? Bon, au moins ma chanson sur nous aura réussi à guider quelqu'un pour nous aider, probablement un rat de bibliothèque aux cheveux long et gras, mais ça fera l'affaire...

Un autre commandera l'expédition

Mmh... Une expédition, carrément? J'attends de voir ça... A tout les coups ça va être trois pauvres malheureux pégases qui ne vont rien comprendre à ce qu'ils font là...

Ils étaient prêt à affronter tout les dangers

En même temps, vous avez vu tout ce qu'il y a dans la forêt de Léota? Des monstres en tout genre pire que ceux d'Everfree, des plantes qui veulent votre mort, des changellins...

Ils s'attendaient à plonger dans l'inconnu

Mais alors ils les guident l'autre qui ouvre la voix, ou pas?

Mais jamais
Nul n'aurait pu imaginer
ce qu'ils allaient découvrir

Bon, je peux vous le dire si vous voulez... Une statue en simili-pyrite d'un monstre au buste de poney et à la queue de poisson en train d'être en position de combat face à un ennemi qui n'est pas présent avec un regard de haine et une expression de violence... Entourée de plein de petites poussières azures et violettes. Même si avec la tempête tropicale ambiante, il ne doit plus en rester tant que ça... Ces traîtresses se sont barrées sans moi, elle vont entendre du pays si je les retrouves!

La plus effarante découverte de notre temps

Effarante? J'aurais plutôt dit effrayante, après tout nous sommes douée pour semer la discorde, et nous réveiller va mettre un beau bazard...

Va devenir
L'aventure la plus extraordinaire
De tout les temps

...

Aria Blaze
Sonata Dusk
Adagio Dazzle

Oui, ça c'est nous, c'est bien.

Squidgate
La porte des sirènes

Bon, Aria, Sonata, c'est la dernière fois que je vous laisse faire une bande annonce... C'était n'importe quoi!

Un film de Roland Matthieu

Vous faites des références trop complexes là... Sortez de là maintenant, je reprend mon rôle!

Let's Rock!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar





MessageSujet: Re: Squidgate, la porte des sirènes (libre)   Dim 16 Oct - 1:48

Depuis que je suis à Equestria, je sens d'étranges vibrations de chi. Dés que je dors, je fait d'étranges rêves, ou je ressent une sorte de colère et de lassitude. Au début, cela était supportable, presque imperceptible. Mais depuis quelques temps les vagues se font de plus en plus fortes et régulières. Pour un être sensible aux énergies spirituels comme moi, c'est presque une torture, et c'est pour cela que j'ai décidé de découvrir une bonne fois pour toute la source de ce chi.

J'ai préparé des sacoches avec le strict minimum. quelques provisions, une pommes ou deux, une petite bouteille de cidre, un sac de couchage, une machette, pas pour tuer, mais au cas ou je rencontre des obstacles comme une épaisse végétation. Les seul "vêtements" que je porte sont des protections en acier à mes pattes, pour contrer des coups. Bref, je me prépare au pire. Car après un trajet Everfree/Ponyville, puis un train pour Appleloosa, je me rend compte que je vais devoir m'aventurer dans la foret de Leota, réputée pour ses dangers, pire que Everfree.

Je pourrais voler, mais à cause des vagues d'énergie qui m'embrouille je risquerais plus de me crasher qu'autre chose. Je fais une longue marche dans cette foret hostile, taillant mon chemin à travers la végétation à coup de machette, tout en restant sur mes gardes, à l’affût du moindre bruit. J'ai beau être de nature calme, cette véritable jungle ne m'inspire pas confiance et j'ai hâte de sortir de celle-ci. Je commence à ressentir les vibrations de plus en plus fort à mesure que je me rapproche de la source.

Je finis par trouver l'origine. Une pierre sur un piédestal au milieux d'un lac, dans laquelle il y a une sorte de créature, mi poisson-mi poney. Elle semble en colère, imposante. une pierre ne peut pas émettre d'énergie vital, j'en conclue donc que c'est une créature fossilisée, enfermée depuis je ne sais combien de temps. Mais pourquoi donc ? Est-ce une victime, ou une menace ? Je reste perplexe devant la sculpture, l'examinant dans les moindres recoins.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 21
Arrivée : 14/05/2016
Habitation : Une villa à Canterlot
Citation : DES BUBUUUUULES! Oh, ce n'était qu'un rêve...


MessageSujet: Re: Squidgate, la porte des sirènes (libre)   Dim 16 Oct - 20:30

Au début, cela n'était qu'une note, vague, incertaine, faible. Un jour, Maman m'en avait raconté l'origine, et puis elle était morte peu après, mais malgré mon jeune age, j'avais gardé en tête ses paroles. Un appel lointain et continu d'un de mes congénères aquatiques, tout les seaponies et merponies l'entendaient, mais contrairement aux rejetons hybrides, ils pouvaient l'ignorer. Pour nous, c'était différent. Nos instincts primaires nous empêchaient de l'oublier.

Avec le temps, la note devant un morceau puis une partition complète. Grace à mon travail, je pouvais l'oublier partiellement, mais lorsque Tito commença à l'entendre, mon instinct maternel prit le dessus et c'est ainsi que mon temps se divisa en deux. Tout se passa bien pour mon organisation et mon enfant, hélas, lorsque l'appel délicieux devint un cri dans mon crane alors j'acceptai d'y répondre. Ainsi, mon personnel retrouva poulain au lit sans sa mère, cette dernière partie à l'aube, parcourant cieux et rivières, charmée par la mélodie, pour autant, je n'étais pas une victime d'un quelconque envoutement. J'étais partie par choix, mon coté protectrice ayant pris le dessus, je voulais que le chant majestueux cesse, pour protéger Tito, et pour combler ma curiosité. Qui pouvait bien avoir autant besoin d'aide? Et surtout dans une forêt! Seul les poneys aquatiques pouvaient appeler d'aussi loin mais rares quittaient les flots...

Mouillée et silencieuse, c'est ainsi que j'arrivai à mon but, un vulgaire caillou posé au milieu d'un lac. Du moins, cela aurait été le cas si le vulgaire caillou n'avait pas un merpony sculpté en relief. Une sculpture magique? En tout cas, elle était bien la source de la mélodie, plus puissante, plus expressive... Une branche craqua et je vis un autre poney, ailé comme moi, surement un aventurier. Discrètement, je reculais, cachée par les ombres des arbres et par le feuillage. Il n'était pas un aventurier comme les autres, ni un merpony, pourtant, il était venu directement ici, j'en étais sûre. Tout comme moi, il avait été attiré, mais pourquoi? J'étais déterminée à le savoir mais de loin. peut-être que cet appel était un piège après tout...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 12
Arrivée : 10/08/2016
Habitation : Une statue
Couleur : #ff9900
Citation : Non d'un poulpe, de poiscaille, de bar, de maquereau, de sole, de corail, d'encorné, de ta mermaid!!!


MessageSujet: Re: Squidgate, la porte des sirènes (libre)   Jeu 10 Nov - 2:48

Espèce de poney barbu, si jamais je te retrouve, tu peux être sûr que je vais t'encthulhuer! Et tu peux être sûr que je te retrouverai si jamais tu es encore en vie! Ouh oui! Tu t'en es pris aux mauvaises sirènes mon vieux!

Mon vieux... maintenant, j'ai bien peur que ce ne soit plus vraiment d'actualité...

Le noir, pendant des siècles et des siècles, pourtant, ce fut bref... Comme un très long sommeil. Puis des sons, légers, comme absorbés par un large mur, une épaisse paroi. Je tentais de bouger, mais impossible. Que se passait-il? Il y avait ce son... Des sabots?! Ce devait être ce barbu! Mais comment sortir de là-dedans, dans quoi m'avait-il enfermée? Et aussi...

Aria? Sonata?

Ca résonnait à peine, il y avait tout juste ma place, mes idiotes de sœurs ne pouvaient pas être là... Et bien qu'à cela ne tienne, je n'ai qu'à briser ce qui me bloque... Allez, un bon petit cri en basse-contre devrai bien briser ce rocher... J'inspire un bon coup, eeeeet...

Rien du tout, que dalle, peanut, juste un petit miaulement un peu grave, mais c'est quoi cette bouillabaisse!

Je retentais une seconde fois, puis une troisième... Ca commençait à me courir sur le concombre de mer tout ça! Impossible que j'ai perdu mes pouvoirs, à moins que mon sommeil fût très long... Ou pire, mais comment savoir sans lumière... SI seulement j'avais quelque chose, une étincelle, simplement...

A cette pensée, quelque chose se produit, une lumière, et la pierre trembla un peu, puis beaucoup, j'avais l'impression que la structure dans laquelle je me trouvais ne touchait plus le sol. Puis la lumière s'arrêta, je sentis comme une chute, puis tout se brisa, je vis enfin la lumière, mais il semblait que pour enfin être libre j'ai dû sacrifier ma voix. Je secouais la tête en criant un bon coup, histoire d'être sûre...

Non d'un poulpe, de poiscaille, de bar, de maquereau, de sole, de corail, d'encorné, de ta mermaid!!!

Bon, au moins ma voix était là, il semblerait juste que je n'ai plus mes capacités de chants... Mais bon, elle reviendront peut-être bientôt, je venais juste de me réveiller après tout, et j'avais la gorge un peu sèche... Je regardais un peu rapidement autour de moi... Il y avait de l'eau autour de nous, et des arbres, haut et touffus... Une jungle probablement... Le sol était en pierre, et recouvert de petites poussières brillantes azur, violettes, et or... Ces couleurs était les nôtres, à moi et mes sœurs, les restes de la roche qui nous avait sans aucun doute piégé. Saleté de barbu... Mais ce n'était pas un barbu qui se tenait devant moi, mais un poney aux ailles de chauve-souris, d'allure fine et élancée, je peinais à dire s'il s'agissait d'une jument ou d'un étalon, d'autant que sa robe blanche et sa crinière rose portait à confusion... Mais ce n'était pas vraiment important, je pourrais me servir de lui pour savoir où je suis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar





MessageSujet: Re: Squidgate, la porte des sirènes (libre)   Ven 24 Fév - 1:18

Alors que j'observais la pierre, celle-ci décolla du sol, une lumière fus émise de elle ci, et elle trembla de plus en plus. Je m’éloigne instinctivement, éblouis par la lueur aveuglante et presque malade à cause de l'énergie qui émane de la stèle en apesanteur.

La pierre finis par se briser, et il ne reste plus qu'une licorne sur le sol, qui possède, disons, un langage fleuris.

Non d'un poulpe, de poiscaille, de bar, de maquereau, de sole, de corail, d'encorné, de ta mermaid!!!

La jument à un pelage jaune pale, une crinière bouclée orange avec des mèches dorées. Je tend un sabot vers elle pour l'aider à se relever. Les vagues d'énergies se sont dissipées, et je me sens beaucoup mieux, ce qui me permet de retrouver tous mes sens et de sentir une autre présence qui nous observe, mais pour l'instant de jeter un regard à l’arrière, pour signaler que je savais que nous étions épié. Je m'adresse à la licorne avec un ton apaisant et un grand sourire.

Madame vous allez bien ? Pourquoi étiez vous pétrifiée en plein milieux d'un lac lui même dans une jungle ?

C'est là que je me rend compte de mon manque de connaissance d'Equestria. Je connais mal la flore et les légendes de ce pays, ce qui me serais bien utile dans cette situation pour y voir plus clair. En tout cas la licorne ne semble pas hostile, je vais d'abord l'écouter, voir qui nous épie puis prendre une décision.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 21
Arrivée : 14/05/2016
Habitation : Une villa à Canterlot
Citation : DES BUBUUUUULES! Oh, ce n'était qu'un rêve...


MessageSujet: Re: Squidgate, la porte des sirènes (libre)   Ven 24 Fév - 15:50

Contre toute attente, la statue se mit doucement à vibrer pour enfin s'élever, brillant de mille feux comme une étoile. C'était un spectacle beau à voir mais cela n'effaçait pas pour autant le danger de l'inconnu. Soudain, tout s'arrêta, la lumière, la magie qui opérait sur la statue de poney, même le temps sembla cesser d'avancer. La pierre chuta alors et une licorne s'étala sur ce qui restait de la statue. Je tendis un peu le cou pour mieux la voir. Non, c'était impossible! Là, autour de son cou, ce collier! Mes yeux s'agrandirent de surprise, c'était comme dans la légende. Etait-elle donc une des...? Je secouais la tête en reculant, pour ça, il faudrait que j'ai d'autres preuves, et même si son physique était semblable à celui de l'une des soeurs, je ne pouvais affirmer mes suppositions sur de simples ressemblances...

Non d'un poulpe, de poiscaille, de bar, de maquereau, de sole, de corail, d'encorné, de ta mermaid!!!

Elle semblait furieuse, ce que n'importe qui serait après avoir été enfermé aussi longtemps, plusieurs décennies selon le mythe. Elle se mit à observer son environnement, c'est alors que le vent soulever de la poussière. Pas n'importe laquelle, une colorée, un fabuleux mélange d'orange, bleu et violet. Les couleurs des sirènes. Ca y est, je ne pouvais plus croire à une coincidence! Un mouvement de la part du batpony attira mon attention, le sabot tendu, il proposait à la ponette son aide pour se relever.

Madame vous allez bien ? Pourquoi étiez vous pétrifiée en plein milieux d'un lac lui même dans une jungle ?

Madame? Le pauvre, il ne semblait pas savoir dans quelle situation il venait de se mettre! Peut-être ne connaissait-il pas la légende des trois sirènes après tout mais cela serait fort surprenant. Je ne pouvais malheureusement pas restée là sans rien faire, j'étais venue pour elle après tout, et j'avais moi aussi quelques questions à posées. De toute façon, ils m'auraient repéré en partant, il faut dire que je ne suis pas non plus très discrète avec mes mèches rouges! D'un bon pas, je m'approchais du duo, souriante malgré moi.

-Une légende raconte qu'il y a des décennies de cela, 3 créatures aussi belles que dangereuses semèrent la discorde en Equestria, usant de leurs charmes et de leurs chants pour parvenir à leurs fins: se nourrir de l'énergie négative des poneys. Plus elles en dévoraient et plus elles devenaient puissantes, au point de mettre en péril tout le continent. Hélas pour elles, une licorne les empêcha de le dominer. Star Swirl le Barbu les enferma alors dans une autre dimension, scellant leurs corps dans trois statues qui furent abandonner ici, dans cette jungle.

Tout en parlant, je m'étais rapprochée de l'étalon au corps trompeur. Doucement, je frolai ses pattes de ma queue et du bout de mes ailes, ne me lassant pas de tourmenter ainsi mes congénères, mais c'était aussi une manière de le perturber. Ainsi, il ne sera pas focalisé sur la licorne. Mes yeux se tournèrent vers elle justement, jugeant son état d'un oeil expert. Son séjour dans l'autre dimension l'avait manifestement affaibli, c'était plutot une bonne chose pour Equestria et mes clients. Je repris alors la parole, m'adressant surtout à elle plus qu'au poney aux ailes de chauve-souris.

-La vraie question n'est donc pas "pourquoi a-t elle été enfermé ici?" mais plutot: Que comptez-vous faire à présent? Bien que je sois respectueuse envers les êtres de l'eau, je n'aimerais pas voir ce monde sombrer à nouveau pour finir par se détruire pour de bon!

Je m'arrêtais en face d'elle, non agressive, attendant une réponse qui, je l'espérais, sera pacifique. Seul le Barbu était parvenu à enfermer les sirènes, je ne pense pas que les Princesses en soient capables. Et même si elle les pouvaient, je ne serais pas assez forte pour envoyer ces créatures vers elles. Même si les Merpony ne supportaient pas les hybrides, je me faisais un devoir de garder leur existence secrète. Et cette licorne... faisait parti du secret, même en tant que lointaine cousine. D'ailleurs, peut-être avait-elle déjà remarqué notre lien de parenté? Je n'osais lui poser la question directement, il y avait un autre individu dans l'affaire, et à lui, je ne comptais rien révéler!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 12
Arrivée : 10/08/2016
Habitation : Une statue
Couleur : #ff9900
Citation : Non d'un poulpe, de poiscaille, de bar, de maquereau, de sole, de corail, d'encorné, de ta mermaid!!!


MessageSujet: Re: Squidgate, la porte des sirènes (libre)   Mar 28 Fév - 7:07

Et bien, il semblerait que le poney qui s'approche de moi soit un "gentil". Fort bien, on va pouvoir rapidement faire quelque chose avec ça! Mais, une fois de plus, je remarquais que quelque chose n'allait pas... J'étais trop près du sol, je le touchais même de quatre sabots, ce type n'avait pas peur de moi, ou de mon apparence, et même s'il était téméraire, il ne réagis pas comme devant une créature différente. "Madame"? Ne me dites pas que...

Seigneur poulpe!

Un souffle, rien de plus. J'aurais aimé prendre cet air surpris volontairement pour manipuler ce poney, mais la surprise n'était pas feinte. Sans faire attention à ses remarques, je me regardais. Des poils, beaucoup, trop, et pas d'écailles du tout, une queue de poils bouclés, au demeurant de fort belle coiffure, mais ce n'était pas mon corps, c'était celui d'un vulgaire poney! Mais je repris rapidement un air plus calme. Je n'était donc plus qu'une jument, mais en attendant, il me fallait plus connaitre ce qu'était devenu ce monde, et, surtout, découvrir ce qu'était devenu le monde en mon absence! Je posais donc mon sabot droit sur la poitrine et feintais le soulagement.

Ouf, tout est encore là...

J'étais entrée dans le rôle de la jument en détresse. Cette position me déplaisait au plus haut point, mais pour m'en sortir, ne connaissant rien de cet endroit, c'était mieux de partir ainsi. Déjà retrouver mes idiotes de sœurs, et ensuite...

Mais évidemment, tout ne serait pas si facile! Comme un croûton dans la rouille, voilà qu'une autre jument vient mettre son grain de sel! D'où elle sort celle-là? Après, deux larbins valent mieux qu'un me direz-vous, mais non, il y avait un truc chez elle qui me plaisait moins. Là où le premier était complétement perdu dans la bouillabaisse, elle, semblait en savoir bien plus. J'écoutais donc patiemment mamie castor qui, se dévoilant doucement dans la lumière, racontait l'histoire de mes sœurs et moi. C'était une pégase donc, turquoise à la crinière verte et rouge. Je n'allais pas pouvoir jouer avec elle comme avec l'autre, et, en moins de temps qu'il n'en faut pour dire cœlacanthe, brisa tout mon plan de passer pour une faible petite jument, j'étais à présent un monstre marin semant la discorde et changé en pierre par Starswirl... Au moins j'avais l'identité du vieux... Sans compter qu'elle faisait limite du rentre dedans avec mon futur larbin en lui tournant autour lascivement! A ce rythme, je n'allais plus avoir le moindre contrôle sur la situation! Mais elle était bavarde, et, toujours stoïque et la regardant, je prenais le temps d’échafauder un nouveau plan... Elle m'accusait de vouloir refaire comme avant? De vouloir faire sombre Equestria sous mon contrôle? Et bien soit!

De... De quoi parlez-vous?... Qui êtes-vous?

Oui, c'est bon ça! Mon regard devait se perdre, je reculais d'un pas.

Ce que vous racontez n'a aucun sens! Et où on est là?

Je feignais la panique! Je détestais faire ça, j'étais bien mieux en maîtresse! Mais à ce moment je ne pouvais rien faire. Elle débarque, elle m'accuse d'être un monstre terrible alors que je ne suis qu'une pauvre jument perdue et enfermée dans le noir... Et puis, si ce petit était bel et bien un gentil prince charmant prêt à porter l'aide à la jouvencelle... Mais je ne devais rien laisser paraître! Je suis une pouliche effrayée et sans défense! Soutient moi face à la tentatrice bel étalon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Squidgate, la porte des sirènes (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Squidgate, la porte des sirènes (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour porte la musique [Libre]
» Des effets du chant des sirènes - Libre
» La porte d'Améthyste [libre]
» Obama en chute libre ...
» Porte étendard orque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SteamPony ::  :: Forêt de Leota :: Forêt de Leota-
Sauter vers: