AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Evénement Nightmare Portals ouvert ! Lien

Partagez | 
 

 Eternal Sonata [Supprimé pour cause de départ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eternal Sonata
avatar





MessageSujet: Eternal Sonata [Supprimé pour cause de départ]   Ven 8 Avr - 20:12




Eternal Sonata




Héros

Sexe : Mâle
Âge : 27 ans
Race : Licorne
Groupe : Capitale Solaire
Rang : Inquisiteur
Métier : Ecrivain sous le nom de "Ivy Winter" et ancien compositeur

Joueur

Pseudonyme : Kiki
Découverte : Par hasard, une amie m'a montré un screen et on voyait le nom du forum
Difficultés : Quelques difficultés en conjugaisons TwT

Portrait

Apparence Physique : Tu as toujours eu une allure irréprochable. Tes parents ont toujours été très fiers de l'image que tu offrais, ils ne pouvaient se plaindre d'un fils négligé car en aucun cas tu ne l'étais. On ne peut pas dire que tu sois très voyant dans la contrée des nobles, tu ressembles à n'importe qui d'autre et c'est peut-être pour cette raison qu'avec le temps tu t'es perfectionné un haut de forme joliment décoré de deux plumes voyantes. Ta robe est d'un gris souris banal, mais ta crinière elle, possède quelques ondulations plus sympathiques d'un noir de jais. Une crinière mi-longue pour un homme, mais qu'on pourrait classifier de courte pour une femme. Néanmoins, ce sont tes yeux qui ont toujours su captiver. Loin d'un vert classique ou d'un bleu turquoise, ce sont deux petites améthystes en amande qui semblent faire briller ce regard... Une grande fierté pour tes parents, mais pour toi ? L'apparence a si peu d'importance à tes yeux que tu ne t'en n'incommode.

Sur ton front trône fièrement ta corne de licorne. Longue et fine, elle est plus anodine que la plupart des licornes que tu as pu rencontrer dans ta vie. Bien que tu ne sois pas un étalon terrestre, tu es d'une taille légèrement supérieur à la norme de ton espèce, mais ta carrure est élancé et agile... Pourtant, même avec un corps comme celui-ci, tu n'arrives pas à égaler ceux qu'on appelle des "athlètes" et tu peux te montrer d'une grande maladresse dans des lieux ruraux. Sur tes jambes, excepté sur l'avant droit, tu as zébrures d'un gris foncé presque noir qui montent à peu près jusqu'au niveau tes genoux. Au niveau de tes boulets, ton pelage est également plus long. Ta queue quant à elle, est ondulée comme ta crinière et comme pour les marques sur tes membres, elle s'arrête au niveau de tes genoux.

Néanmoins, bien que tu sois une licorne ayant un bon état physique, tu n'es ni très doué en magie, ni même très fort. Ce qui semble s'être vraiment développé chez toi, c'est ton cerveau et son imagination, des choses qui ne peuvent hélas pas se voir à l'œil nu. Ta voix elle, est suave et douce, presque discrète. On t'imagine facilement chanter, mais des airs délicats et raffinés, ne demandant pas une voix rauque et portante. T'entendre crier est rare et bien que tu aurais certainement apprécié en avoir la capacité, tu possède des cordes vocales plus fragiles, t'empêchant ainsi d'élever trop fort la voix régulièrement.

Cutie Mark : Une plume bleu entouré par du lierre avec un symbole blanc faisant penser à une note de musique ailé. Cette cutie mark ne représente pas seulement son don pour l'écriture et la composition de musique, mais elle représente également l'amour qu'il porte à l'écriture, le lierre étant un symbole de fidélité et d'amour éternel.

Capacités et Pouvoirs : Etant une licorne, il maîtrise les sorts mineurs de celles-ci mais ne dépasse pas ce stade. Sa véritable capacité se dévoile dans son imagination et son talent dans la musique, il a l'oreille musicale.

Garde-robe : Il porte toujours un haut de forme d'un noir grisâtre avec un ruban gris clair qui maintient deux élégantes plumes, l'une rouge et l'autre blanche rayée d'un brun foncé. Généralement vêtu d'un haut de costume de la même couleur que son haut de forme, ainsi qu'un foulard de style victorien blanc autour de son cou, il y cache une montre à gousset en argent dont la chaine est attachée au costume. Il porte également des bottines noires décorées de quelques sangles. Lorsqu'il sort, il porte régulièrement deux sacoches à sa taille pour y stocker son carnet et ses plumes, mais également quelques petites bricoles en précaution.


Biographie

Description mentale : Beaucoup pourraient se méprendre sur ton compte. En te voyant, on pourrait facilement penser aux premiers abords que tu n'es pas quelqu'un de bavard. Poli, certes, mais ton apparence peut être perçue comme hautaine, comme celle d'un riche de bonne figure qui préserve l'apparence à la vérité. Mais cette personne qu'on juge sur sa couverture, ce n'est pas toi. Tes parents auraient certainement appréciés que tu sois ainsi, mais ce n'est pas le cas. Toi, Eternal Sorata... Tu es une personne amicale et qui aime discuter. Tu aimes te lancer dans de grands débats, ou parler pendant des heures d'un sujet qui te passionne. Parler à un inconnu n'a jamais été une grande difficulté pour toi, bien que tu ai tes limites toi aussi. Il en va de même pour le marchandage. Si la nature ne t'a pas permit d'être doué en magie, d'être aussi vif et rapide qu'un pégase ou aussi costaud qu'un terrestre, elle t'a au moins donner le don de réfléchir rapidement et de te donner les bases du sens des affaires.

La magie te fais certainement défaut à cause de ton éducation. Dans un monde où les progrès technologiques ne vont qu'accroître, tu n'as jamais vraiment eu besoin d'apprendre cette base. La vie t'as été facilité au point qu'en pleine nature, tu ne saurais te débrouiller. Ce n'est pas l'envie qui te manque pourtant. L'aventure ! Combien de fois y as-tu rêvé ? Te souviens-tu de cette époque où, caché sous ta couverture de poulain, tu lisais les légendes de ce monde en rêvant de le parcourir un jour par toi même ? C'est vrai que ton évolution ne fut pas dans cette direction, mais les contes de ton enfance ont bercées ta vie, si bien qu'un beau jour tu as compris que les histoires faisaient partie de toi.

Hélas, tu n'es pas très débrouillard sur beaucoup de points... Mais pour y remédier, tu as rapidement appris à toujours emporter avec toi quelques bricoles en cas de besoin. Malgré ces traits énumérés plutôt positifs, tu possède aussi ton lot de défauts. L'humour n'est par exemple pas un chose que tu sais faire. Tu sais rire des bonnes blagues, mais il t'est impossible de vraiment trouver quelque chose d'amusant à dire. Oh bien sûr, tu as de l'auto-dérision et tu ne prend pas la mouche pour un oui ou un non, mais il vaut mieux que tu évites de faire des blagues tout de même. Même si tu n'es pas quelqu'un de timide, tu es plutôt anxieux de nature. Pas peureux, loin de là ! Mais l'anxiété est bien présente. Bien que tu aimes penser positif, tu ne peux t'empêcher de penser aux nombreuses choses qui pourraient se produire...

Ou du moins, quand tu n'es pas plongé dans tes pensées et tes passions. Car cet étalon, oui, je parle bien de toi, a la fâcheuse manie de partir dans ses pensées en oubliant de répondre. Pas d'inquiétude, il suffit de lui répéter la question, mais ça n'arrange en rien l'aspect hautain que tu peux donner parfois. Si tu n'as pas peur pour un rien, tu n'es pas fou pour autant et préfère la sécurité aux folies. Néanmoins, il t'arrive d'oublier ta peur lorsque tu es très excité, mais n'ayez crainte, elle revient au galop s'il se trouve dans une situation bien trop dangereuse à son goût. D'un naturel protecteur, tu as toujours été comme ça, à venir en aide à ceux en difficulté, même si tu ne les connais pas. Tu pars du principe que si tu peux faire quelque chose, autant le faire.

Mais tu es peut-être un peu trop soucieux parfois du bien être des autres... Tu ne te fais pas passer après eux, non, mais il t'arrive de choisir à la place d'autrui en pensant que c'est la meilleur chose à faire. Tu peux cacher certaines vérités que tu trouves trop blessantes, sans vraiment réfléchir au mal qui pourrait être fait quand la vérité éclatera. On peut donc dire que même les artistes et ceux ayant une grande capacité à réfléchir, ne savent pas vraiment comment gérer les gens et certaines situations.

Enfin, même si tu es bavard et gentil en général, tu n'aimes pas les profiteurs et il peut t'arriver d'avoir... Quelques préjugés sans vraiment le vouloir. Tu as par exemple beaucoup de mal à accepter les changelins et bien que tu prétende le contraire, tu as des difficultés à voir leurs bons côtés en raison de leur alimentation. Mais revenons sur un point déjà cité. Bien que tu aimes la compagnie, tu n'es pas un grand adepte des nombreuses relations. Tu préfères un petit cercle d'amis plutôt qu'un grand... Et tu as grand mal à considérer une personne comme étant plus qu'une connaissance. Tu apprécie grandement de voyager avec une ou deux personnes, mais il t'arrive fréquemment également d'avoir envie de rester seul dans ton coin. Tu as besoin de ta petite bulle et tu n'aimes pas qu'on te tienne rigueur de tes absences pendant tes moments d'inspirations. Chaque son est pour toi une note de musique et il n'est pas rare de te voir tout abandonner en plan pour écrire sans plus te préoccuper de rien.

En réalité, bien que tu semble facile à comprendre, tu es un étalon plus complexe que ce qu'on pourrait penser. Tu es une énigme pour beaucoup, mais tu aimes penser que chaque caractère est une énigme dès plus compliquée à résoudre et qui possède un grand charme justement parce qu'on ne peut le comprendre complétement.

Histoire : Ton histoire pourrait débuter par un "il était une fois" comme dans tout les contes qu'on lit aux jeunes poulains. L'ennui, c'est que ta vie n'est pas un récit de livre, et que l'histoire serait bien vide s'il fallait la conter à la manière de ces écrits. Nulle grande aventure dans ta vie, pas de quêtes mystérieuses ni même de prophétie qu'on aurait pu prédire le jour où tu as ouvert les yeux. Tu es né un jour d'été, une saison qui pourtant -ironiquement- est celle que tu apprécies le moins. Un soleil brillant, une canicule qui achèverait n'importe quel poney aux problèmes sanguins... C'est une chance que ce ne fut pas ton cas, mais peut-être aurais-tu préféré être muni de cette tare plutôt que de vivre avec cet assortiment d'incompétences dans la magie, la rapidité, la force et l'adresse.

Tu es donc né un jour d'été ou plutôt, un soir d'été. Tout près des minuit, tu aurais pu naître un jour différent de celui où tu es arrivé et peut-être t'es tu déjà demandé si les choses auraient été différentes si tel avait été le cas. Ta mère, une musicienne de renommée et ton père, chef d'orchestre, avaient prévu un avenir tout tracé pour le nouveau né que tu étais. A peine quelques minutes après ta lutte acharnée pour arriver dans ce monde, on avait choisi qui tu serais et ce que tu serais. Eternal Sonata fut le nom qu'on t'offris, un bien jolie nom qui fit ouvrir tes deux petites paupières de poulain pour contempler tes parents avec une curiosité nouvelle. Deux yeux d'une couleur telle qu'ils furent comblés, persuadés que ces prunelles particulières apportait la perle qu'ils attendaient.

Tu as grandis dans leur ville natale, Canterlot. Une ville principalement composée de nobles et de licornes. La citée des princesses comme tu aimes l'appeler. Le manque de rapidité et de force brut n'était aucunement un sujet de moquerie dans ce petit paradis idyllique habité par les magiciens, mais ton retard dans la magie te causa bien des soucis. Il n'en faut que peu pour que les railleries se tournent vers un petit camarade dans les écoles de poulains et tel fut ton cas. A peine capable de soulever une plume, cela te demandais une force surhumaine et c'était penaud que tu abandonnais lamentablement. Une chance pour tes parents que le piano et violon ne demandèrent guère une capacité magique, car chaque soir après les cours, tu avais plusieurs heures de solfège et de pratique.

Pourtant ce ne fut jamais une torture pour toi. Il est vrai que de temps à autre, tu baissais les yeux tristement, rêvant d'une autre famille dans laquelle tu pourrais sortir pour t'amuser avec tes amis, mais la musique avait le don de t'apaiser et de te distraire. Ce qui était difficile à supporter, était la dureté de tes parents qui plaçaient en toi des espoirs que tu ne comprenais à ton jeune âge. L'avenir était une conception que tu ne parvenais à atteindre, quelque chose de si lointain et fugace que tu ne parvenais à réaliser ce que cela signifiait vraiment. Comme tout les enfants, tu voyais tes parents comme une figure héroïque qui n'a jamais tort et c'est ainsi que tu les laissa tout décider, pensant au fur et à mesure des années qu'il était normal qu'un adulte décide des choses à ta place. Après tout, ne connaissaient-ils pas mieux que toi ce qui serait bon pour ton éducation et ta vie future ?

Mais voilà, toi ce qui te passionnais vraiment, c'était la littérature. Des heures entières à lire des livres en tout genre, à imaginer des dragons sanguinaires attaquant les contrées equestre pour s'emparer des trésors les plus convoités. Un jour tu étais un chevalier avec un grand sens du devoir, parcourant milles lieux à la recherche de la plus haute tour pour trouver ta bien aimée, le lendemain tu étais un pirate au cœur pur venu piller les brigands pour secourir les pauvres gens. Ton mode de vie était strict et dès que la neuvième heure du soir arrivait, tu devais déjà être au lit. Alors, petit fripon que tu étais, tu te cachais sous tes draps avec une faible lumière te permettant à peine de lire les caractères noires sur les pages abîmées à force de les tourner et de les relire chaque semaine.

Lorsque tu fus âgé de tes douze premières années, ce fut une sombre époque qui s'ouvrit à toi. Toujours aucune cutie mark et tes parents désespérés sur ton compte. Tu étais doué, là n'était pas le problème ! Mais qu'en était-il de ton avenir ? Flanc vierge était devenu un surnom habituel qui alimentait un peu plus chaque jour tes complexes, au point que tu refusais de sortir sans une veste qui cacherait cette partie dénudée de ton corps. Honteux, c'est ce que tu étais et tes parents ne t'aidais en rien à te faire te sentir mieux. Alors, un beau jour, tu commenças à écrire. A douze ans, tu parvenais à peine à éclairer devant toi avec ta corne et à soulever quelques objets d'une masse faible, mais c'était suffisant pour écrire un livre. Très vite, tu découvris une véritable passion pour l'écriture et l'invention d'histoire, mais tu devins également jaloux des héros que tu inventais. Eux vivaient tant d'aventures ! Et pourquoi pas toi ?

Mais jamais tu ne passas le seuil de ta porte. Parfois tu te réveillais un matin, décidé à quitter ton foyer. Tu préparais un petit sac avec quelques vêtements, ta brosse à dent, ton calepin ainsi que des plumes, quelques petits gâteaux et une gourde. Tu attendais patiemment de rentrer de l'école pour filer dans ta chambre, t'emparer de tes petites affaires et profiter de l'absence de tes parents pour quitter la maison. Mais tu finissais par t'arrêter à peine sorti de Canterlot, pleurant derrière un arbre en réalisant qu'il était inutile de fuir et tu retournais chez toi sans manger de la soirée.

Ton calvaire ne prit fin qu'à tes quinze ans, lorsqu'enfin tu découvris qui tu étais vraiment. A tes treize ans, ton père insista pour que tu composes tes propres musiques et très vite, tu te découvris un autre talent que celui d'écrire des histoires. Il était si aisé pour toi de découvrir de nouvelles mélodies qu'une fois lancé sur cette voie, tu t'amusas grandement en notant les sons que tu entendais durant la journée pour les laisser s'enchaîner avec quelques accords plus harmonieux. Tes parents découvrirent également ton goût pour l'invention de ces contes sans queue ni tête et tu fus forcé d'abandonner tes rêves d'enfant. Jusqu'à tes quinze ans, tu en souffris beaucoup. Abandonné ce que tu étais ? Tu as vraiment essayé. Tu as fais ton possible pour te soumettre à leurs désirs, au prix des derniers sourires que tu parvenais à esquisser durant une journée. Pendant deux ans, tu as fais semblant. Pendant deux ans, tu as obéis calmement et sans rechigner, tu as mis de côté ta plus grande passion. Ce ne fut qu'en réalisant que l'écriture était une partie de toi que tu parvins à t'épanouir et ainsi, à gagner ta cutie mark.

Ce n'était pas certes ce que tes parents avaient espéré, mais savoir que la composition était l'un de tes talents leurs suffirent amplement, eux qui avaient fini par te prendre pour un bon à rien. Tes parents n'étaient pas très habiles avec les sentiments des gens et leur fâcheuse manie à toujours vouloir montrer une bonne image de la famille avait tendance à souvent détruire les liens entre toi et eux. Pourtant au fond, tu savais qu'ils t'aimaient. Ils n'aimaient pas sainement, ils ne s'occupaient pas de toi comme ils auraient dû le faire normalement, mais tu savais que cette façon d'agir n'était que dans le but de te voir t'épanouir une fois adulte. Alors tu as continué à les écouter et tu les as laissé mener la danse.

A dix-huit ans, tu devins compositeur et la suite de l'histoire n'a plus grande importance. Tu as fini par vivre seul, tu as continué à nourrir secrètement ton amour pour l'aventure et à côté, tu composais. Cette vie qu'était la tienne convenait à ton talent et à ta famille, mais avais-tu le droit d'en désirer plus ? Tu n'en étais pas certain. La technologie de Canterlot te facilitais bien la vie et tu avais tant l'habitude de vivre avec, que tu en venais à oublier parfois qu'elle n'était pas présente partout dans le pays. Toutefois, tu faisais parti de ces gens qui aimait la magie et le mystère, qui ne voulait pas voir toutes les questions de ce monde être résout avec l'avancée technique du temps. Magie et technologie pouvait cohabiter, tu en étais certain, mais cette technologie, tu la connaissais beaucoup trop à ton goût... Tu avais besoin de magie.

Tu as passé le reste de ta vie avec un quotidien simple et habituel, te lassant au long des années de cette ville monotone. Puis, un jour, lorsque tu réalisas qu'il était enfin temps pour toi de voler par tes propres ailes... Tu décidas de quitter ton travail, à la surprise générale de tes parents. En presque vingt-six ans, tu avais fini par devenir un compositeur de renommé, tu ne pouvais partir comme a, du jour au lendemain ! Alors tu décidas d'une nouvelle chose, car tu ne voulais pas renier tes passions juste à cause d'un rêve d'enfant. Tu explorerais le monde, comme tu l'avais toujours rêvé, mais tu le ferais pour t'instruire. Tu le ferais pour rendre tes histoires plus vivantes, pour que tes compositions s'élargissent dans des styles encore inconnus. Adieu les mélodies habituelles et cet air qui semblait toujours revenir au bout de ta plume, tu voulais enrichir ton savoir et ta passion.

La première année fut celle où tu préparas ton expédition. Ce fut également l'année où tu devins enfin écrivain, ce que tu avais toujours souhaité. Tu n'avais que deux livres à ton compte, mais tu étais certain qu'une fois de retour de ton aventure, ta carrière ne s'en porterait que mieux encore et lorsque tes vingt-sept ans arrivèrent... Avec une réelle excitation, tu te jetas dans l'aventure. Mais tu n'avais pas idée de la difficulté de la chose et ça, tu va très vite le découvrir mon jeune ami.

Connaissances : Ses parents sont deux licornes, sa mère portant le nom de Symphonia et son père Thunder Dream. Il possède quelques connaissances un peu partout dans Canterlot et dans les grandes villes, mais sans que ce ne soit réellement important.

Code by Crystal (Applejack)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar





MessageSujet: Re: Eternal Sonata [Supprimé pour cause de départ]   Sam 14 Mai - 1:24

Désolée du DP, mais je viens prévenir que j'ai terminé ma fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 141
Arrivée : 24/01/2016
Age : 22

Habitation : Aucun...
Couleur : 3366CC
Citation : J'écrirais un poème sur toi pour ne pas t'oublier.

Aventurière

MessageSujet: Re: Eternal Sonata [Supprimé pour cause de départ]   Sam 14 Mai - 2:32

Bienvenue ! ^^

Ne t'inquiète pas pour le double-post, c'est autorisé dans les fiches. ^^ J'ai lu toute ta fiche et je ne trouve aucune erreur notable, j'aime beaucoup ta façon d'écrire à la deuxième personne, c'est beaucoup plus fluide que ce que j'ai pu voir dans d'autres textes, cela te convient bien apparemment. ^^ J'espère pouvoir RP prochainement avec toi, ton personnage est intéressant !

Je te valide alors, tu peux commencer à RP, bon jeu ! ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://steampony.forumactif.org
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Eternal Sonata [Supprimé pour cause de départ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eternal Sonata [Supprimé pour cause de départ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rien de mieux qu'un enfant pour rendre le sourire ... Part II [Nahla Maluka]
» Un premier RP pour un nouveau départ à Terrae
» Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »
» Mission pour tous - Fatiguant Travail [part 1]
» RECENSEMENT POUR UN NOUVEAU DÉPART

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SteamPony ::  :: Sommaire :: Chapitres archivés-
Sauter vers: