AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Evénement Nightmare Portals ouvert ! Lien

Partagez | 
 

 Soprano Duet : Mission Nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



Messages : 62
Arrivée : 05/10/2016
Age : 21

Habitation : Une île privée, avec une bibliothèque en guise de maison.
Couleur : darkred
Citation : Tu ne me verra jamais dans tes cauchemars. Car tu ne dormira plus jamais.


MessageSujet: Soprano Duet : Mission Nocturne   Dim 8 Jan - 21:56



Lorsque les heures de la nuit se furent presque toutes écoulées, je me décidais à sortir de mon repaire. J'attrapais une cape gris sombre, dont je me vêtis, puis je pris une sacoche de cuir brun, que je passais par dessus mon épaule d'une pichenette de magie carmin. Je sortis sur mon perron si étroit, et respirais l'air du futur matin. J'aimais bien toutes les heures de la nuit, quelles qu'elles soient, mais je réservais une tendresse particulière aux heures qui précédait l'aube. Oui, je sais, moi, tendre ? Non, vraiment ?! Mais c'était plus une expression qu'un véritable sentiment.

Silencieuse comme toujours, je déployait ma vaste envergure et m’envolais. Aujourd'hui, j'avais fait mes comptes. Et je m'étais aperçue que j'allais bientôt être en manque de fonds. La vie de pirate ne sous entendait pas forcément la richesse. Je ne voyait pas l’intérêt d'avoir plus que ce dont j'avais besoin, et je ne volais que le strict nécessaire lors de mes raids. Ce soir-là, enfin, ce presque matin-là, je me dirigeais vers la Taverne de l'Albatros, espérant dégoter une quelconque mission de mercenariat qui me remplirais les poches. Je n'avais pas la patience, en ce moment, de planifier un raid sur de malheureux poneys terrifiés rien qu'a ma vue.

J'arrivais bien vite à la Taverne, et me posais derrière. J'activais mon DLAM*, et pénétrais dans le bâtiment par l'entrée des artistes. Le capuchon rabattu sur ma figure, je tentais tant bien que mal de dissimuler ma corne, mal vue par les pégases, majoritaires dans la salle. Je me dirigeais rapidement vers le tableau des missions au fond de la salle. Là se trouvait déjà une pégase au pelage bleu nuit, aux crins vert et tressés en une longue natte. Un exosquelette recouvrait ses ailes, sans doute destiné à les renforcer. Elle ne semblait pas très à l'aise, et évitait soigneusement le contact avec tous ceux qui tentait de l'approcher. Elle aussi cherchait un mission de mercenaire, de ce que je pouvais en deviner.

Je m'approchais à mon tour du panneau, savourant les sons délicats qu'une violoncelliste tirait à son instrument, qui semblait pleurer la misère du monde. Comme l'aube approchait, il était normal qu'il y ait peu de gens, et peu d'ambiance. Ils étaient tous partis se coucher. Ce qui m’arrangeais bien, et semblait convenir à la jument bleue. Je me plaçais à son côté, et entrepris de lire moi aussi les annonces. Elle regardait un avis de recherche pour une équipe de deux, qui demandait un assassinat sur un pirate de navire volant. La somme était assez élevée, puisqu'elle devait être répartie pour deux. Je n'étais pas une spécialiste pour engager la conversation, mais l'ambiance jouée par la violoncelliste m'inspirais, et je me rapprochais d'elle en douceur, dans une attitude calme et paisible. Ce qui ne correspondait pas vraiment à mon caractère de base, mais il faut savoir se forcer pour obtenir ce qu'on veut. Et je voulais la moitié de cette somme.






Citation :
DLAM : c'est un de ses pouvoirs. Il lui sert à se dissimuler aux regard des autres. Toutefois il ne fonctionne plus si les gens fixent leur attention sur elle.



You don't know what Hell it is. I know.
Because It's my Home.






Dernière édition par Liléthane N. Sombralis le Jeu 2 Fév - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrokingdom.forumsrpg.com/
avatar



Messages : 60
Arrivée : 11/12/2016
Age : 15

Couleur : turquoise
Citation : N'abandonne jamais


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Lun 9 Jan - 14:09

La nuit était tombée depuis longtemps. Après avoir passé la nuit à réparer mon arc (rappelez moi de ne jamais poser des armes sur la table dans une taverne ou l'hydromel vole réellement), je me décidais à aller à la taverne de l'albatros. Elle était plus tranquille que celles des bas quartiers de Canterlot. Et puis les pirates étaient en général de meilleurs clients. Déjà ils avaient beaucoup de commandes à faire (les pirates préféraient partir en mission plutôt que de perdre du temps à courir après leurs ennemis), et en général il suffisait d'attendre que la cible devienne saoule pour la tuer. Une manière facile de gagner de l'argent. Traitre oui. Mais facile.
Je rentrais dans la taverne. À cette heure matinale, il n'y avait plus grand monde. Javais sans doute rate de bonnes offres, tout ça à cause d'un arc! Maudits soient ces ivrognes! Mais ce n'étais pas le fait d'avoir raté l'heure de pointe qui me gênait. C'était le bruit de fond. Une musique, douce, triste, venant d'un instrument que j'aurais reconnu entre tous. Le violoncelle. En un éclair, je me revoyait, des années en arrière. J'étais dans le salon, regardant la tempête dehors. J'étais déprimée, car, ne pouvant m'entraîner dehors, j'étais cantonnée dans la maison, à écouter ma soeur jouer du violoncelle toute la journée. Si seulement j'avais su de quoi était fait l'avenir, j'aurais apprécié ce moment.....

Je secouait la tete. Reprend toi Cristal! Il n'est pas question de pleurer! J'allais au bar, et prenait une choppe d'hydromel, que je buvais cul sec. Par toutes les alicornes du monde, que c'était bon! Malheureusement pour moi, je fesais partie de ces poneys qui ne tenait pas du tout l'alcool. Je restai quelques instants sans bouger, attendant que le mal de tête passe.

Tout en essayant d'éviter les gens, je me rendais au panneau d'affichage. Si je ne pouvais pas prendre de commande directement avec les pirates, je pourrais au moins en prendre par le biais des annonces. Justement, il y avait une offre intéressante. Quelqu'un a tuer, c'était dans mes cordes, et dans celles de mon arc ( Cristal, abandonne l'humour....). Sur un navire volant, c'était moins evident, vu l'état de mes ailes. Mais bon, en même temps, il y a bien des poneys terrestres sur les bateaux volants, alors pourquoi pas une Pégase handicapée ?? Ce qui me gênait, c'était l'équipe de deux. Mais la somme était si alléchante... au pire, je n'avais qu'à me présenter seule, et tant mieux si personne d'autre ne se présentait.
C'est alors que je sentis une présence. Je me retournais vivement, prête à me défendre. Personne..... Je continuais de regarder le panneau, toujours en sentant cette présence gênante


NEVER GIVE UP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 62
Arrivée : 05/10/2016
Age : 21

Habitation : Une île privée, avec une bibliothèque en guise de maison.
Couleur : darkred
Citation : Tu ne me verra jamais dans tes cauchemars. Car tu ne dormira plus jamais.


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Mar 10 Jan - 16:17



La petite pégase bleue ne semblait pas me voir. Enfin, je dis petite...pour moi, tous les poneys sont petits, la seule de ma taille étant Célestia, et je ne la fréquente jamais. Mmmh, la petite n'était pas très attentive. Cela dit, à cette heure si calme, il n'y avait rien à craindre, aussi était-ce compréhensible. Je me glissais derrière le panneau, en essayant de ne pas le toucher. Puis que j'étais encore "invisible" aux yeux de la pégase bleue, je me devais de faire une entrée correcte...sans plus tarder, pour ne pas risquer qu'elle s'en aille. M'assurant d'un coup d'oeil qu'on ne nous observait pas, je désactivais mon pouvoir, et apparu. Je me glissais à nouveau du bon côté du panneau, aux côtés de la jument bleue.

Je m'approchais en douceur, sans mouvements brusques, et me décidais finalement à entamer la conversation. Ô combien puissant est l'attrait de l'or ! Cet attrait me sortait de ma zone de confort habituel. Cela dit, depuis que j'avais mon premier ami, je me socialisais un peu. Rien qu'un peu. Juste assez pour proposer une mission en duet à cette jeune jument.

"Bonsoir, fis-je de ma voix grave et profonde, si basse qu'elle en devenait indéfinissable. Mâle ou femelle ? Telle était la question. Recentre toi Lilith ! songeais-je. Je poursuivi : Je vois que nous nous intéressons à la même chose..."

J'espérais ne pas l'avoir brusquée, et me plaçais de telle sorte que mon ombre ne la recouvre pas, afin d'être moins intimidante.







You don't know what Hell it is. I know.
Because It's my Home.






Dernière édition par Liléthane N. Sombralis le Jeu 2 Fév - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrokingdom.forumsrpg.com/
avatar



Messages : 60
Arrivée : 11/12/2016
Age : 15

Couleur : turquoise
Citation : N'abandonne jamais


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Mar 10 Jan - 19:07

Alors que je réfléchissais, une voix grave se fit entendre.

- Bonsoir. Je vois que nous nous intéressons à la même chose...

Je me retournais vivement. Une Pégase gigantesque se trouvait face à moi. Je sais que je suis petite, mais cette Pégase devait au moins avoir la taille d'une alicorne! Sans exagérer ! Elle était cachée sous une cape, et du peu que je voyais d'elle, elle était blanche. Je levais la tête pour tenter de voir ses yeux, mais ils étaient cachés par sa capuche. L'anonymat de cette Pégase ne me gênait pas, j'avais moi même l'habitude de me cacher lorsque j'allais en ville. C'était plutôt l'air qu'elle dégageait, quelque chose de.... je ne sais pas. Elle avait quelque chose de spécial. En tout cas, elle aussi voulait la prime affichée au panneau. Ça ne m'arrangeait pas vraiment. J'espérais avoir cet prime à moi toute seule. Je pourrais peut être tuet moi même le pirate, et ainsi réclamer toute la prime... Dans tous les cas, j'avais besoin d'un coéquipier pour cette mission, et ce Pégase ferait l'affaire, puisqu'elle s'était présentée en premier. Toujours en cherchant son regard (je commençais vraiment à avoir mal à la nuque à force de lever la tête comme ça), je lui adressais la parole:

- Asseyons nous.


NEVER GIVE UP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 62
Arrivée : 05/10/2016
Age : 21

Habitation : Une île privée, avec une bibliothèque en guise de maison.
Couleur : darkred
Citation : Tu ne me verra jamais dans tes cauchemars. Car tu ne dormira plus jamais.


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Mer 11 Jan - 20:23

HRP:
 



- Asseyons nous.

Je la suivi dans son mouvement, et m'installais à une table. Je déployais ma cape dans un ample geste autour des pieds de ma chaise. Je vis bien qu'elle continuais à chercher mon regard sous ma capuche. Je décidais de lui révéler ma véritable nature plus tard, quand nous serions sorties d'ici. Si nous sortions d'ici ensemble, bien sûr. Mais j'avais bon espoir de ce côté là. Le fait qu'elle accepte de me parler déjà, était de bon augure, surtout alors qu'elle ne voyait rien de moi.

Toutefois, pour ce qui était de voir ou non mon visage, je ne voulais pas me faire reconnaître à l'Albatros. Même si l'endroit était quasiment désert, il y avait encore quelques pirates qui pourraient chercher à me créer des problèmes s'ils me voyaient ici, surtout alors qu'il y a dix ans, on m'avait fort peu courtoisement invitée à ne plus jamais reposer mes sabots dans le coin. Toutefois, comme tout ce qu'on m'invitait à faire, surtout si c'était de manière fort peu courtoise, cela avait alors tout autant fort peu de chance d'être respecté de ma part.

En observant la pégase bleu nuit, je compris que puisque c'était moi qui avait engagé la conversation, il me faudrait donc prendre à nouveau la parole, et engager aussi la négociation.

"Je me doute que vous n'êtes pas forcément encline à partager, pas plus que moi, mais il faut bien parfois savoir faire des efforts. Je pense pouvoir vous offrir quelque chose que vous n'avez pas, et qui vous permettra de mener à bien cette mission."

Je laissais volontairement planer le suspense, car je souhaitais attirer son intérêt, et lui prouver qu'une alicorne lui était indispensable pour cette mission. Pour l'instant, comme j'étais dos à la lumière, elle ne pouvait toujours rien voir de ma physionomie.







You don't know what Hell it is. I know.
Because It's my Home.






Dernière édition par Liléthane N. Sombralis le Jeu 2 Fév - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrokingdom.forumsrpg.com/
avatar



Messages : 60
Arrivée : 11/12/2016
Age : 15

Couleur : turquoise
Citation : N'abandonne jamais


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Jeu 12 Jan - 8:11

Elle me suivit. Je m'attendais à ce qu'elle dévoile enfin son identité, mais elle garda sa cape, en restant dos à la lumière. Elle devait vraiment tenir à son anonymat. Remarque, j'avais moi aussi l'habitude de rester cachée lorsque j'allais à Canterlot, pour que le père ne me reconnaisse pas si j'avais un jour la malchance de le croiser.
Ses ailes rouges contrastaient avec son pelage blanc. Si elle tenait absolument à se cacher, elle devait être recherchée, pour je ne sais quelle raison. Elle semblait Chester à parler. Peut être fesait elle attention à sa voix, pour qu'on ne puisse pas la reconnaître. Elle pris la parole:


"Je me doute que vous n'êtes pas forcément encline à partager, pas plus que moi, mais il faut bien parfois savoir faire des efforts. Je pense pouvoir vous offrir quelque chose que vous n'avez pas, et qui vous permettra de mener à bien cette mission."


Elle était autant mystérieuse dans ses paroles que dans son attitude. Mais, par toutes les alicornes du monde, elle avait piqué ma curiosité !! Quelque-chose que je n'avais pas? Si je comptais toutes les choses que je voulais, elle avait le choix! Mais nécessaire à ma mission?? Mis à part mon arc et un peu de discrétion, je n'avais besoin de rien, et surtout pas d'une coéquipière. Mais même si j'essayais toujours de trouver un moyen d'avoir toute la prime, je voulais savoir ce qu'elle me proposait. Je levais un sourcil

- Une chose que je n'ai pas??


NEVER GIVE UP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 62
Arrivée : 05/10/2016
Age : 21

Habitation : Une île privée, avec une bibliothèque en guise de maison.
Couleur : darkred
Citation : Tu ne me verra jamais dans tes cauchemars. Car tu ne dormira plus jamais.


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Dim 15 Jan - 13:06



- Une chose que je n'ai pas ??

J’acquiesçais en souriant, dévoilant mes crocs. Elle semblait assez curieuse de ma personne, et si cela pouvait me permettre de conclure notre affaire, j'étais tout à fait disposée à lui révéler mon apparence dans son ensemble. Toutefois, je ne pouvait pas me le permettre tant que nous étions à l'intérieur. Mmhh. Okay, je prends le risque.

"J'adorerais vous en dévoiler plus sur moi, dis-je d'un ton un poil sarcastique, mais il se trouve que je suis assez mal reçue un peu partout dans les îles, donc si vous voulez en savoir plus, pourquoi ne pas allez prendre un peu l'air ?"

J'étudiais son attitude. Elle avait l'air d'une battante, et d'une bonne guerrière. Cela me plaisais, oui, sans aucun doute. Mais il y avait quelque chose qui clochait avec ses ailes... Je n'arrivais pas à savoir quoi, mais elle les mouvait avec énormément de précautions, ce qui m'incitais à croire qu'elle avait un problème avec. Cela pourrait peut-être jouer en ma faveur...







You don't know what Hell it is. I know.
Because It's my Home.






Dernière édition par Liléthane N. Sombralis le Jeu 2 Fév - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrokingdom.forumsrpg.com/
avatar



Messages : 60
Arrivée : 11/12/2016
Age : 15

Couleur : turquoise
Citation : N'abandonne jamais


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Dim 15 Jan - 18:50

Elle afficha un sourire carnassier. Puis elle... Attendez. Des crocs?? Par toutes les alicornes du monde, est ce que j'avais vraiment une Pégase en face de moi? Je chassais cette idée. Ce netait pas le moment de m'interroger sur la nature de mon interlocutrice, mais plutôt sur sa proposition.

Elle voulait aller dehors. Cependant, c'était une Pégase qui disait être mal reçue. Elle voudrait sans doute changer d'île. Et, bien sur, en volant. Je ne voyais toujours pas ses yeux, mais je savais qu'elle me scrutait, examinant chaque détail. Il ne fallait pas montrer de faiblesses.

J'hochai la tête et, sans un mot, je me dirigeais vers la sortie. Lorsque je passais devant le violoncelle, je marquais une pause. C'était ... magnifique... c'était comme... Stop. On oublie pas que il y a une dame bizarre qui nous suit, on lève la tete, et on continue. Je sortit de la taverne. Le soleil levant m'éblouit quelques instants, puis je regardais le paysage. Le monde etait beau vu de haut. Je montais sur une pierre, pour pouvoir rivaliser en taille avec mon interlocutrice. Elle s'approcha, et se mit face à moi. La pierre que j'avais choisi n'étais pas assez grande.


NEVER GIVE UP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 62
Arrivée : 05/10/2016
Age : 21

Habitation : Une île privée, avec une bibliothèque en guise de maison.
Couleur : darkred
Citation : Tu ne me verra jamais dans tes cauchemars. Car tu ne dormira plus jamais.


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Mer 18 Jan - 19:31



Je la vis tiquer légèrement à la vue de mes crocs. Mais elle n'en laissa pas beaucoup paraître, toutefois je la sentait mal à l'aise...et suffisamment intriguée pour chercher à en savoir plus. Elle parvint à garder son calme, et prit le temps de réfléchir à ma proposition. Qui techniquement n'en était pas une.

Finalement, sa curiosité l'emporta sur sa méfiance. Elle se leva sans un mot, et m'invita à la suivre d'un simple hochement de tête. Au passage, j'arrachais l'avis du panneau d'un coup de dents, et le glissais sous une aile. Hmm. Plutôt laconique la petite. C'est marrant, ça me rappelle quelqu'un. Enfin, ça le serait si j'avais de l'humour. Et de l'auto dérision. Ce qui n'est bien entendu pas le cas. L'air frais du début de journée fit voleter ma cape grise autour de mes sabots. On ne voyait toujours rien de mon corps, ni cornes, ni ailes, bien qu'on devinât la forme de celles-ci sous les plis du tissu.

Pour compenser notre différence de taille et pouvoir me regarder dans les yeux, elle grimpa sur une pierre. Je m'approchais, pour constater ensuite que ses efforts avaient été réduits à néant : la pierre était trop petite. Je ricanais doucement, mais fis en sorte qu'elle ne m'entende pas. Enfin, lorsque le soleil vint frapper l'endroit où nous étions, je retirais ma cape, d'un ample mouvement qui révéla tout de mon apparence. Le soleil fit reluire mon poil blanc cassé, et l'on aurait cru que mes ailes étaient trempées dans le sang. Je ne portais aucun bijou, mais ma corne renvoyait les rayons du soleil qui, bien que timide, était tout de même assez matinal. J'ouvris les ailes, déployant mon envergure à son avantage. De toute façon, personne ne pouvais nous voir depuis la taverne, car nous nous étions un peu éloignées.

"Je pense, ma chère, que vous pourriez avoir besoin d'une touche de...magie."







You don't know what Hell it is. I know.
Because It's my Home.






Dernière édition par Liléthane N. Sombralis le Jeu 2 Fév - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrokingdom.forumsrpg.com/
avatar



Messages : 60
Arrivée : 11/12/2016
Age : 15

Couleur : turquoise
Citation : N'abandonne jamais


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Jeu 19 Jan - 18:08

Elle s'avança en silence. Toujours capée. Toujours mystérieuse. Elle semblait rire de ma taille, et de ma tentative désespérée d'augmenter celle ci. Lorsque le soleil se leva pleinement, elle enleva sa cape.
Par toutes les alicornes du monde! C'était une alicorne! Il faudrait peut être que j'arrête de dire ça en sa présence, parce que jurer sur des alicornes comme elle, elle le prendrais sûrement mal. Mais bon sang ! Une alicorne! Une des créatures les plus puissantes du monde! Elle était en contre jour, et j'avais quelques peu du mal à la voir, mais, par toutes les al..... les licornes, le peu que je voyais me donnait froid dans le dos! Ses immenses ailes rouges semblaient trempées de sang (espérons que ce ne soit pas vraiment le cas). Elle était entièrement blanche, et sa corne immense reflétait les rayons du soleil, venant m'éblouir. De ce que je voyais, elle avait de longs crins tricolores, et une tresse venait tomber devant ses yeux. Pas très pratique.
Alors elle déploya ses ailes. Bon sang! Elle avait une envergure d'au moins... Je sais pas moi, 3 mètres !! Quoique... Après reflexion, ptêt pas autant. Mais quand même !! Si j'avais ses ailes, je ferais.... Tout ce que je voudrais ! Après cette démonstration quelques peu... Impressionnante Quoi? Juste impressionnante ? Mais ma Cristal, c'est pas le bon mot ça! C'était beaucoup plus!!!. On ne se laisse pas dominer par ses émotions d'ado pas encore bien lire. Donc, je disais, après cette démonstration sur laquelle on ne mettra pas de mots, elle prit la parole:

"Je pense, ma chère, que vous pourriez avoir besoin d'une touche de...magie."

Sans dec!! Bien sur que j'ai besoin d'une magie d'alicorne! Tout ce qui est possible avec cette magie, c'est indéchiffrable ! On peut.... je sais pas moi, faire exploser des îles, manipuler des poneys, ou guérir des maladies! En fait, ça m'arrangerait bien d'avoir juste sa corne. Juste les avantages quoi. Mais bon, la vie se presse souvent pour vous apprendre que les avantages ne viennent jamais seuls...
Je ne sais pas combien de temps je suis restée bouche bée devant mon interlocutrice, mais Il ne fallait pas que je me montre impressionnée. Elle devait déjà se sentir assez supérieure, avec sa taille et sa corne, pas la peine de faire la pouliche effrayée. Je plongeais mes yeux dans les siens, qui étaient rouge sang. Elle affichait toujours son sourire carnassier. Je comprenais maintenant pourquoi cette ALICORNE et non pas Pégase dégageait un air étrange. Avant de me perdre dans l'océan rouge de son regard, je pris la parole.

- Hum... En effet... La magie est un atout précieux... Tout comme les ailes que nous portons toutes les deux. Cependant, j'imagine que vous désirez réserver une certaine part de la prime proposée. Et je n'ai pas vraiment l'habitude de... partager.


NEVER GIVE UP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 62
Arrivée : 05/10/2016
Age : 21

Habitation : Une île privée, avec une bibliothèque en guise de maison.
Couleur : darkred
Citation : Tu ne me verra jamais dans tes cauchemars. Car tu ne dormira plus jamais.


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Mer 25 Jan - 19:46



Elle resta un bon moment sans voix devant ma petite démonstration. J'avoue que j'étais assez fière de mon petit effet. J'avais eu du bol, le soleil avait été de la partie, juste au bon moment. Pourtant, je n'étais pas une spécialiste des mises en scènes. Bah de temps en temps faut forcer sa nature, hein ? Surtout quand y a des sous en jeu.
Elle devait faire partie de ces poneys qui n'avaient décemment pas l'habitude des alicornes. Enfin, je me rendais pas compte, j'avais toujours vécu en marge de toutes manières. Pouvait t'on s'habituer à ce genre de fréquentation ? D'ailleurs, une alicorne était t'elle une "fréquentation" ? Excellente question Dr. Watson. Toujours est t'il que ça me changeais agréablement de percevoir de l'admiration et non plus de la terreur dans la regard des autres. Finalement, elle se repris, non sans peine.

- Hum... En effet... La magie est un atout précieux... Tout comme les ailes que nous portons toutes les deux. Cependant, j'imagine que vous désirez réserver une certaine part de la prime proposée. Et je n'ai pas vraiment l'habitude de... partager.

Arf, elle est dure en affaires. Mais je la comprends cela dit. M'enfin, puisque je m'étais décidée à me lancer dans cette folle équipée pour les sous à la clé, je n'allais pas renoncer si facilement. Quand même. Je choisis mes mots avec soin avant d'argumenter, car l'occasion était trop belle. Toutefois, je sentais que je n'étais pas au bout de mes peines négociatrices.

"Je suis du même tempérament. Toutefois, ce mois-çi, j'ai réellement besoin de renflouer mes caisses. Je suppose qu'il en va de même pour vous, et que vous ne vous intéressiez pas à cette annonce pour le seul plaisir..."

Je jouais gros là, en lançant cette affirmation au hasard. Je pouvais tout à fait être tombée sur une psychopathe qui aimait tuer des poneys juste pour le plaisir. Mais, très sincèrement, elle n'en avait pas l'air. Mais elle pouvait aussi très bien cacher son jeu. Whaaa, y avait trop d'incertitudes dans cette conversation. Voyons comment les choses évoluent, on avisera au fur et à mesure...







You don't know what Hell it is. I know.
Because It's my Home.






Dernière édition par Liléthane N. Sombralis le Jeu 2 Fév - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrokingdom.forumsrpg.com/
avatar



Messages : 60
Arrivée : 11/12/2016
Age : 15

Couleur : turquoise
Citation : N'abandonne jamais


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Ven 27 Jan - 23:23

Elle semblait chercher ses mots. Pas bon ça. Si elle réfléchissait comme ça, c'est quelle était motivée pour des négociations, chose dans laquelle je n'avais jamais vraiment fait mes preuves. Je me souviens une fois, j'avais essayé de faire payer un client 50% plus cher, et je m'étais retrouvée avec une somme inférieure à mon prix habituel. Et pis fallait pas oublier que c'était une ALICORNE, bon sang! J'avais toujours du mal à réaliser que j'avais en face de moi quelqu'un aussi puissant que Celestia !! Mais que diable pouvait-elle faire de toute cette magie? Elle ne pouvait pas être une simple mercenaire, qui se contentait de gagner quelques pièces en échange d'une tête. Après réflexion, elle pris la parole:

- Je suis du même tempérament. Toutefois, ce mois-çi, j'ai réellement besoin de renflouer mes caisses. Je suppose qu'il en va de même pour vous, et que vous ne vous intéressiez pas à cette annonce pour le seul plaisir...

Elle ne croyait pas si bien dire ! Je préférais largement me mettre au garde à vous lors d'un défilé en l'honneur de la princesse, qui se trouve être une alicorne beaucoup moins inquiétante que mon interlocutrice, plutôt que de "m'intéresser à des annonces" comme le disais si bien l'autre. Pour ce qui est de renflouer les caisses, elle avait également raison. Perspicace, la petite... euh GRANDE dame. Mes dernières réparations sur mon arc m'avait coûté assez cher, et je devais vraiment renforcer mon armure, sinon mes ailes allaient finir par prendre un sale coup, et c'est l'hôpital que je devrais payer. Réfléchissons réfléchissons..... Il faut être stratégique. OK, liste des avantages : magie puissante, plus de chance d'être acceptée par le client si on est en duo, cible facile. liste des inconvénients : personne pas du tout claire à supporter, partage de la prime. Mouais.... Ptêt que je pourrais lui faire miroiter l'espoir d'avoir une petite part de la somme.. Il fallait surtout faire très attention, histoire de pas se prendre un rayon supersonique de magie alicorne dans la tête.

- J'ai en effet besoin d'argent. C'est pourquoi je veux cette prime. Cependant, nous pourrions peut-être nous arranger. Le client cherche un duo. Autant dire que je vous suis nécessaire.

J'allais rajouter "et inversement", mais j'avais l'impression que decrire la situation uniquement en ma faveur pourrait me permettre de garder une plus grosse partie de la prime


NEVER GIVE UP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 62
Arrivée : 05/10/2016
Age : 21

Habitation : Une île privée, avec une bibliothèque en guise de maison.
Couleur : darkred
Citation : Tu ne me verra jamais dans tes cauchemars. Car tu ne dormira plus jamais.


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Jeu 2 Fév - 14:44



- ...Autant dire que je vous suis nécessaire.

J'esquissais un rictus à ces mots. Et les dieux seuls savaient à quel point mes rictus terrorisaient les poneys, même les plus aguerris. Voyons si je peux l’impressionner davantage, et pousser mon avantage dans la négociation qui vient de s'engager. Après tout, je suis de la même engeance que...Nightmare Moon. Un nom qui fait couiner de terreur même les plus féroces des guerriers. Et même en étant moins folle qu'elle, je n'en suis pas pour autant moins dangereuse. ♫ Let's play a little game ! ♫ Ouh là là, ça faisait...siiiiiii longtemps...que je ne m'étais pas amusée comme ça. J'avais presque oublié à quel point...

Mais il ne faut pas non plus la terroriser complètement, sinon elle refusera de travailler avec moi. Et quand bien même elle accepterait, elle risquerait de se laisser distraire par sa peur. A moins qu'elle ne soit assez professionnelle pour que ça n'arrive pas. Mmmh. Comme je l'ai dis plus tôt, je joue pas mal dans cette entreprise. Mais il faut bien s'amuser de temps en temps, non ? Je soupirais intérieurement. Oui, j'admets que ma forme d'amusement est différente de la conception qu'ont la plupart des poneys de ce mot. Mais j'ai toujours été différente, pourquoi en serait t'il autrement ? Très bien. Go !

"L'inverse est tout autant vrai. Sauf que moi, avec ma force magique, je peux me dégoter d'autres missions. Et manque de chance pour vous, je connais l'employeur de cette mission en particulier, de celle-là même qui nous concerne. Si vous essayez de vous présenter seule, il vous rejettera sans une once d'hésitation ou de pitié. Peut-être même, s'il est dans un mauvais jour, qu'il ordonnera de vous tuer, pour se venger de votre insolence. C'est un poney qui aime être servi de la façon dont il l'a demandé et pas autrement. Quant aux autres missions du panneau...elles seront certes moins bien payées, mais comme je vous l'ai dis, je suis connue dans les environs. Il y a peu de gens encore en vie qui osent s'opposer à moi. Si je le décide, je doute que Sherkan me refuse un petite mission... Surtout si cela peut sauver son taudis qu'il nomme maison et sa si gentille famille. Qui plus est, je crois deviner que vous avez un certain...sens de l'honneur ?"

J'eus un bref ricanement diabolique. Un monstre. Un véritable monstre, qui parlait de tuer et de violence avec délectation. S'opposer à mes volontés était presque aussi intelligent que se jeter du haut d'une des îles flottantes avec des ailes cassées. A ce stade de mes élucubrations, je n'étais pas certaine de ce que j'avançais, mais je tentais le tout pour le tout en cet instant. J'enchaînait sans lui laisser le temps de répondre :

"Ce n'est pas mon cas. Je me redressais de toute ma hauteur pour bien appuyer mes propos. J'ai choisis de prendre une mission cette fois-ci car c'est plus sûr que le simple pillage de base, mais je suis et je reste un Pirate des Airs avant tout. Et ma conscience ne n’empêchera jamais d'aller piller plusieurs habitations en ne laissant que mort et dévastation sur mon passage afin d'obtenir ce que je veux. Pourrez vous dormir tranquille en sachant que vous avez lâché le monstre sur de pauvres gens innocents ? Ne serait t'il pas plus facile de me surveiller durant cette mission ? Je vous promet de partager équitablement, et de ne pas essayer de vous duper. Ce n'est pas vraiment mon genre, et je peux me le permettre, n'est-ce pas ?"

Pour le coup, je disais la vérité. Ca ne me dérangeais pas de partager. Et je n'avais aucune intention de la duper. Ca ne m'aurait rien apporté dans l'immédiat, excepté des sous en plus. Mais la moitié de la somme m'étais largement suffisante. Je n'avais jamais pris plus que ce dont j'avais réellement besoin, sauf si l'occasion était trop belle. Mais je doutais vraiment que l'occasion soit d'une quelconque façon belle avec cette pégase bleu nuit.

Je repris une pose plus naturelle, et laissait - pour un temps ! - l'ombre de la folie s'éloigner de mon regard. Je fis de mon mieux pour paraître de nouveau moins impressionnante, plus sensée, et surtout moins sanguinaire. Je venais d’abattre toutes mes cartes d'un coup sur la table, au poker je crois qu'on appelle ça un "tapis". Il ne me restait plus qu'a espérer avoir touché juste, sinon j'avais tout planté. Elle pouvait aussi tout simplement choisir de s'enfuir en courant et en hurlant. Super.







You don't know what Hell it is. I know.
Because It's my Home.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrokingdom.forumsrpg.com/
avatar



Messages : 60
Arrivée : 11/12/2016
Age : 15

Couleur : turquoise
Citation : N'abandonne jamais


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Ven 3 Fév - 19:50

À mes paroles, elle sourit. Un rictus carnassier, à vous faire froid dans le dos. Ses yeux prirent un lueur de... folie. Alors elle commença tout un monologue sur ce qu'elle savait, ce qu'elle voulait et ce qu'elle pouvait faire.... Par toutes les alicornes ! Plus je lecoutais, plus je la voyais se transformer en monstre, ou pire, en.... en dragon
Des que cette pensée me traversa, je fus projetée 2 ans en arrière. Mon village attaqué. Mon père en danger. Moi qui vole pour le secourir. Le dragon se rapproche. Encore. De plus en plus près. Il ouvre sa gueule. Et le noir.
Stop! Cristal, reprend toi! Il n'est pas question de perdre ses moyens devant elle! Elle avait repris une attitude neutre, qui aurait put presque être normale si elle n'avait pas fait tous ses aveux juste avant. Elle avait toute la situation en main. Je détestais cette sensation, quand on sent que quelque chose nous échappe. Cependant, elle me laissait la moitié de la somme. Ce me permettrait tout de même de renforcer mon armure et peut être même le reste de mes armes. Et ppurtant, jeune pouvoir retirer cette envie de fuir, de courir loin de cette alicorne si dragonesque. Je me redressais, rt, essayant de dominer la peur que cet personne m'inspirait, je lui dit:

- Soit. mais à une condition: laissez moi mon espace personnel.

Cest pas que j'avais pas envie de rester collée à une alicorne capable de réveiller mes pires cauchemars, mais un peu quand même. Je passais peut être pour une faible en acceptant ce marché, mais j'étais décidée à lui montrer que j'étais tout le contraire lors de notre... "aventure"


NEVER GIVE UP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 62
Arrivée : 05/10/2016
Age : 21

Habitation : Une île privée, avec une bibliothèque en guise de maison.
Couleur : darkred
Citation : Tu ne me verra jamais dans tes cauchemars. Car tu ne dormira plus jamais.


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Ven 10 Fév - 19:31



- Soit. Mais à une condition : laissez moi mon espace personnel.

J'arquais élégamment un sourcil. Je me tenais à un demi mètre, ce n'était pas suffisant ? Je répondis d'un ton ironique :

"Yes, your highness."

Je me batis un instant les flancs de la queue. Elle avait cédé trop facilement pour que cette acceptation soit honnête compte tenu des précédentes difficultés qu'elle m'avait occasionnée. Quelques chose ne collait pas. C'était trop facile. Et si j'avais bien appris une chose de la part de cette chienne de vie, c'est que rien, jamais, n'est facile. Surtout avec pareils enjeux. Je reculais donc d'un pas, sans pour autant donner l'impression que je cédais du terrain ou que j'y étais forcée, non, juste pour montrer ma bonne volonté. Puis je l’observais attentivement et ajoutais :

"J'ose espérer pouvoir, à mon tour, m'assurer de votre franchise lors du partage du butin, si bien sûr nous parvenons à remplir cette mission. J’espère avoir été suffisamment convaincante dans mes explications concernant ceux qui essaient de me doubler."

Je ressortis l'annonce de sous mon aile et entrepris de la consulter à nouveau, plus attentivement. Au dos se trouvaient des informations concernant la cible à abattre. Apparemment, de ce que j'en comprenais, ce type - notre cible - devait un gros paquet de fric à Sherkan, celui qui avait lancé l'annonce, et dont j'avais déjà évoqué le caractère plus tôt. Il y avait la description de la cible, ainsi que la petite mention très claire qui disait qu'il fallait apporter la preuve de la mort du poney en question. Ahem. J'allais probablement devoir me salir. Mais bon, au final, ce qui comptais, c'était de rentrer des sous, et d'oublier cette affaire. Je me fichais de tuer, et à plus forte raison s'il s'agissait d'argent.

"Vous vous doutez bien que s'il faut être deux, c'est que ce ne sera pas si simple que ça en a l'air." conclu-je en lui tendant le feuillet à l'aide de ma magie rouge sombre, afin qu'elle aussi puisse le compulser.







You don't know what Hell it is. I know.
Because It's my Home.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrokingdom.forumsrpg.com/
avatar



Messages : 60
Arrivée : 11/12/2016
Age : 15

Couleur : turquoise
Citation : N'abandonne jamais


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Sam 11 Fév - 2:16

yes, your highness?? sérieusement ? Par toutes les alicornes, si elle n'avait pas été aussi... grande, je me serais pressée de lui écraser mon arc sur le front! Jpense que vous l'aurez compris, moi et l'ironie.... ca fait trois. Autant quand c'est moi qui en fait que quand c'est les autres.
Elle voulais s'assurer de ma loyauté. Comme si c'était moi qui menaçait de tuer tout le monde.... D'ailleurs, elle venait encore de le faire. Franchement, elle était folle à lier. vraiment. Sa couleur blanche lui donnait un teint maladif, et, pour ses yeux... disons que j'évitais de la regarder dans les yeux.
Elle sortit une affiche de dessous son aile, et, après lavoir lu, me l'a tendit. C'était l'affiche de l'annonce, au dos de laquelle étaient inscrits tous les détails. OK.... un gars qui doit des sous à un autre... classique... Et merde, c'était un Pégase. Ça allait encore finir en course poursuite dans les airs... bon, au moins, cette fois, il y aurais mon amie alicorne dont j'ignorais toujours le nom pour poursuivre la commande. Le client demandais aussi une preuve de la mort. Il veut quoi? Qu'on lui ramène sa tête? Fait pas compter sur moi! La dame blanche à côté aura qu'à s'en occuper !

Vous vous doutez bien que s'il faut être deux, c'est que ce ne sera pas si simple que ça en a l'air.

La, j'avoue qu'elle n'avait pas tort. Mais j'allais pas l'avouer devant elle.

- Il est toujours dur de tuer quand on a un minimum de conscience.

Il est vrai que, cette phrase, on allait sans doutes pas la mettre dans le top 10 des répliques qui tuent, mais j'étais assez fière de moi. Et puis, soyez indulgents, à la base, moi j'ai juste appris à me mettre au garde à vous et à fermer ma bouche, pas à avoir de la répartie !

- Vous qui semblez connaître ce fameux Sherkan, menez nous jusqu'à lui! Ah oui, et au passage, comment se nomme ma chère coéquipière ?


NEVER GIVE UP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 62
Arrivée : 05/10/2016
Age : 21

Habitation : Une île privée, avec une bibliothèque en guise de maison.
Couleur : darkred
Citation : Tu ne me verra jamais dans tes cauchemars. Car tu ne dormira plus jamais.


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Mar 14 Fév - 20:09



- Il est toujours dur de tuer quand on a un minimum de conscience.

Je haussais à nouveau un sourcil, mi-intriguée, mi-moqueuse. Soit elle plaisantait - ce qui, entre nous, me laissais de marbre -, soit elle n'avait pas vraiment compris à qui elle avait affaire. Ce qui me surprenais vu tout le blabla que je venais de lui dégoisser. Depuis fort longtemps déjà, je ne m'embarrassais plus de cette petite chose qu'était la Conscience - notez la majuscule, employée à dessein. J'avais trop enduré et trop souffert à cause des autres, pour aujourd'hui me préoccuper de cette insignifiante caractéristique - typique des héros, et je pense qu'on aura compris que c'est loin de ce que je suis - qu'était la conscience. Vraiment pas. Trop superflu. Trop douloureux aussi. Je repoussais le reflux des souvenirs, et me concentrais sur le présent. Pognon.

- Vous qui semblez connaître ce fameux Sherkan, menez-nous jusqu'à lui ! Ah oui, et au passage, comment se nomme ma chère coéquipière ?

Elle employait l'ironie. Mmh, jeune insolente. Je failli bien lui dire de se méfier de ce ton-là avec moi, puis me rappelais que le but n'était pas qu'elle me haïsse totalement. M'enfin quand même. Un minimum de respect envers ses aînés n'a jamais tué personne. Je poussais un petit grognement inamical.

"Mon nom est Liléthane Némésis Sombralis, mais je vous autorise à me nommer Lilith. Quant au lieu de rendez-vous avec Sherkan...vous n'avez qu'a me suivre... dis-je en reculant vers le bord de l'île à quelques pas derrière moi. ...en admettant que vous en soyez capable." ajoutais-je en me jetant dans le vide, le dos en premier.

De cette façon, à l'ultime seconde, je pus voir son regard. Mais je n'aurais su dire ce qu'il contenait. Cette pégase était t'elle capable de voler ? Les protections sur ses ailes m'incitaient à croire que non. Mais je pouvais bien sûr me tromper dans mes pronostics. Je me laissais poursuivre ma chute sur le dos, tout en comptant mentalement. Je voyais le bord de l'île s'éloigner de moi à une vitesse que n'importe qui aurait jugée vertigineuse. Mais je m'en fichais. A l'ultime seconde avant le choc fatal avec la plateforme d'en dessous, je me retournais sur le ventre et déployais mon envergure dans toute sa splendeur. Après tant d'années passées à voler dans le dédale des îles, j'avais acquis une technique de vol inégalée à ce jour, tant parmi les pégases que parmi les Pirates tout court.







You don't know what Hell it is. I know.
Because It's my Home.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrokingdom.forumsrpg.com/
avatar



Messages : 60
Arrivée : 11/12/2016
Age : 15

Couleur : turquoise
Citation : N'abandonne jamais


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Sam 18 Fév - 11:50














Elle leva un soucil a ma super réplique. Bah quoi? Elle savait pas ce que c'était la conscience ou quoi? Après ce petit moment de "levage de sourcil", elle se présenta enfin:

- Mon nom est Liléthane Némésis Sombralis, mais je vous autorise à me nommer Lilith.

Ooooh elle avait un petit surnom!! C'était mignon dit donc! Par contre j'espère vraaaaaaiment qu'elle ne lisait pas dans les pensées, sinon j'étais dans la merde, mais à un point!

- Quant au lieu de rendez-vous avec Sherkan...vous n'avez qu'a me suivre... en admettant que vous en soyez capable.

Puis elle se jeta dans le vide. Au dernier moment elle me regarda, puis disparu dans le vide. Ok... J'ouvrais de grands yeux. Je ne sais pas vraiment ce que je ressentais à ce moment-là. Bon, primo, j'étais surprise. Elle s'était quand même jetée sans regarder ce qu'il y avait derrière! Et puis, deuxio, je dois avouer que j'avais quand même peur. Elle comptait vraiment que je la suive, avec MES ailes? Je me penchai au bord de l'île, et la regardai tomber. Elle allait percuter la plateforme d'en dessous! Au dernier moment, elle se retourna et déploya ses ailes énormes pour s'envoler et éviter de justesse la plateforme. Une demi-seconde plus tard, et elle se serait éclaté la tête sur le sol. Sans vouloir transmettre d'image horrible. Et jallais de voire "essayer" de suivre une voltigeuse comme ça? Sérieusement? Elle ne semblait pas m'attendre, et si je voulais ma prime, mes ailes allaient devoir être bien accrochées! En prenant ma respiration, je sautais du bord de l'île. Je tombai pendant quelques secondes, le temps que mes ailes se stabilisent sur l'air. Et enfin, elle réussirent à me porter. Ouf! J'avais vraiment eu peur qu'avec mon armure, ce soit trop lourd pour elles! Je rejoignais tant bien que mal... euh... Lilith, c'est ça. Par toutes les alicornes, elle volait vite! Et ça m'étonnerai qu'elle soit disposée à ralentir pour m'attendre... Et J'espérait vraiment qu'on allait bientôt s'arêter, parce que mes ailes n'allaient pas tenir longtemps...



NEVER GIVE UP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 62
Arrivée : 05/10/2016
Age : 21

Habitation : Une île privée, avec une bibliothèque en guise de maison.
Couleur : darkred
Citation : Tu ne me verra jamais dans tes cauchemars. Car tu ne dormira plus jamais.


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Dim 26 Fév - 20:24



Volant toujours à une vitesse dépassant la raison et le raisonnable en même temps, j'effectuais quelques figures de haute voltige en attendant que la demoiselle daigne se jeter à l'eau...à l'air, pardon. Je m'offris une virevolte, un slalom serré entre quelques nuages égarés par là, puis quelques loopings bien sentis, et enfin je terminais par une montée en flèche, en battant férocement des ailes. Puis, alors que j'arrivais au sommet de ma courbe de vol, je cessais d'un coup de battre des ailes et me laissais à nouveau tomber comme une pierre, gagnant de la vitesse à chaque mètre de chute libre franchie. Je tombais sur le dos, mais comme je l'ai déjà dit, je connais les Îles Pirates par cœur, et je pourrais y voler les yeux fermés si nécessaire. Finalement parvenue à plusieurs mètres sous l'une des dernières Îles, je me retournais à nouveau, et reprenant un vol plus stable, je rejoignis ma partenaire du moment.

Je l'avais rapidement observée de loin, et l'hésitation qu'elle avait marquée avant de sauter m'avait confirmé une chose : elle avait eu les ailes brisées, ou du moins abîmées, car elle les utilisait avec une grande prudence. Il suffisait d'avoir observé sa courte et maladroite chute libre de trois secondes pour s'en rendre compte. Pauvre, pauvre chérie. Tu fera peut-être moins la maline comme ça. Je vins paisiblement me placer à ses côtés tout en volant, et la guidait dans le dédale du dessous des Îles Pirates. C'était une zone de vol peu recommandée car parfois des roches, des morceaux de machines ou d'autres choses se détachaient des îles et tombaient. Il valait mieux, alors, ne pas être en dessous. Mais je surveillais attentivement les roches et les tuyaux au-dessus de nous, en me retournant régulièrement sur le dos pour regarder l'état des parois qui nous surplombaient de toute leur imposante et écrasante force. Tout semblait en assez bon état depuis la dernière fois. Et j'étais passée moins d'une semaine auparavant, ce qui devrait suffire.

Enfin, j'aperçu une toute petite cavité, à peine assez grande pour me contenir, qui se découpait sous l'une des plus grosses îles. Je la désignais du sabot à ma partenaire (à qui je n'avais même pas demandé son nom, notez bien).

"C'est là que nous nous rendons. Il va falloir se poser l'une après l'autre. Comme je suis déjà venue, je passe en premier. Regardez attentivement, et tâchez de faire pareil. Sinon, ce sera la chute dans le vide..."

Je descendis un peu plus bas, puis je remontais en spirale vers le tunnel. Au moment où je m’engouffrais dedans, je repliais mes ailes au maximum pour ne pas les frotter contre les parois de pierre brute. Le couloir était en pente raide, mais par chance le sol était plein de petites aspérités, et on ne glissait pas. J'avançais de quelques pas dans l'obscurité et me retournais pour attendre la pégase bleue. J'envisageais aussi de lui porter assistance si elle loupait son coup pour entrer ici. A tout hasard, je me tins prête.







You don't know what Hell it is. I know.
Because It's my Home.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrokingdom.forumsrpg.com/
avatar



Messages : 60
Arrivée : 11/12/2016
Age : 15

Couleur : turquoise
Citation : N'abandonne jamais


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Mar 28 Fév - 19:02














Elle enchaîna diverses figures acrobatique. Vrilles, chutes libres, loopings, vitesse... Même si elle n'en avait pas l'air, je savais qu'elle m'observait tout en faisant des figures. Ma piètre prestation devait bien la faire rire... Mais, comme on dit, qui rira bien rira le dernier. En vrai, j'ai pas vraiment l'habitude d'utiliser des expressions comme ça, mais bon... disons que j'ai pas trop l'habitude de trainer avec des alicornes non plus.
Pendant que j'essayais tant bien que mal de rester en l'air, elle se mit en mode "planeur" à côté de moi. À vrai dire, le mode "planeur" était à peu près le seul que je pouvais faire avec mes ailes, contrairement à l'autre alicorne. Pendant que nous passions sous toutes les machineries, elle s'amusait encore à faire des petites figures. Sur le dos, sur ventre... Bon sang, il allait falloir qu'elle arrête, parce qu'avec ses ailes d'albatros, elle allait finir par m'envoyer dans le décor! Pendant qu'elle fesait toutes ses acrobaties, je remarquai sa Cutie Mark. Un pavillon noir avec marqué.... Revenge ? Mais qu'est ce que ça signifiait? Quel talent pouvait avoir un rapport avec la vengeance ? Bon apres, je dis ça, mais on peut pas vraiment dire que ma Cutie Mark soit en rapport avec mon talent... Espérons que ce soit aussi le cas pour elle...
Elle brisa le silence en désignant une cavité, sous l'île

"C'est là que nous nous rendons. Il va falloir se poser l'une après l'autre. Comme je suis déjà venue, je passe en premier. Regardez attentivement, et tâchez de faire pareil. Sinon, ce sera la chute dans le vide..."

Super rassurant. Merci, Lili machin. Sans attendre ma réponse, elle descendit pour ensuite remonter d'une traite, et s'enfoncer dans le trou à peine plus gros qu'elle. Pardon? Elle voulait que je fasse comme elle? Est ce que c'était une blague? Jpensais qu'elle était assez intelligente pour comprendre que la voltige et moi, ça fait trois! Mais apparemment, elle avait pas capté !
Bon ben... quand faut y aller, faut y aller hein...
Inspiration, expiration... Contrairement à elle, je fis une courbe plus progressive, de peur que mes ailes ne subissent pas le choc d'un angle droit. J'arrivai enfin à la verticale.

- Allez mes cocottes, c'est pas le moment de me lâcher...

Oui, je parle à mes ailes! Et alors? Je commençais à battre des ailes. Un coup d'ailes... Deux coups d'ailes.... Bon je ressemblais plus à un canard qu'à autre chose, mais au moins, j'avançais ! Enfin.... pas indéfiniment. C'est ça le problème.
J'arrivai enfin au niveau du trou. Ça allait être serré... Même si j'avais une envergure moindre que celle de mon acolyte, le trou était quand même petit. Au moment où ma tête passait par le trou, je repliai mes ailes d'un coup sec.... Trop sec. Une vive douleur me pris dans l'aile gauche. Pourquoi c'est toujours dans les moments comme ça que ça me prends? Juste avant de tomber dans le vide, je lançais mes pattes en avant. In extremis, j'arrivai à m'accrocher au bord du trou. Bon... j'étais pas tombée dans le vide vers une mort certaine, c'était déjà ça... Mais comment vous dire que j'avais tout le reste du corps qui pendait dans le vide. OK. Mon honneur est mort. Au point où on en est...

- euh... Help ?

J'avais levé les yeux vers elle. Je devinais son air amusé, presque moqueur. Je me fait la promesse qu'à un moment où un autre, je trouverais le moyen d'être plus forte qu'elle.



NEVER GIVE UP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 62
Arrivée : 05/10/2016
Age : 21

Habitation : Une île privée, avec une bibliothèque en guise de maison.
Couleur : darkred
Citation : Tu ne me verra jamais dans tes cauchemars. Car tu ne dormira plus jamais.


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Jeu 2 Mar - 20:23



De l'intérieur du tunnel où j'attendais, je la vis préparer son approche. Je serrais les dents. Trop lent...trop lent ! Accélère bon sang ! Au moment même où sa tête franchissait enfin l'entrée du tunnel, alors même que je n'y croyais plus, elle replia ses ailes d'un coup sec.... Trop sec. Je l'entendis pousser un petit halètement rauque de douleur. Je me précipitais vers l'avant, me préparant à devoir décoller en catastrophe. Un sauvetage en plein vol n'avait rien de facile, mais je pouvais le faire. Je l'avais déjà fait. Mais juste avant de tomber dans le vide, elle parvint à lancer ses pattes en avant. A ma grande surprise, in extremis, elle s'agrippa à la roche, s'égratignant les pattes au passage. Elle n'était pas tombée dans le vide et vers une mort certaine, mais tout le reste de son corps pendait dans le vide.

- Euh... Help ?

Avec un soupir résigné, je me précipitais vers l'avant, et attrapais ses pattes avant avec autant de douceur que ce dont j'étais capable. Je me penchais en partie dans le vide et attrapais sa croupe, puis je la hissait lentement sur le bord, en prenant soin de ne pas toucher ses ailes. Lorsqu'elle fut hors de danger, je glissais ma tête sous son buste et la fit passer sur mon dos, en la secouant le moins possible. Lorsqu'elle fut le plus confortablement possible calée sur mon dos, j’entamais la remontée du tunnel.

"Tu vois que tu as besoin de moi." fis-je simplement.

La cavité remontait en pente raide sur les premiers cent mètres, puis la pente s'atténuait. Je marchais une bonne vingtaine de minutes avant de parvenir devant une porte en bois de chêne (je le reconnaissais à l'odeur) découpée dans le plafond. Une échelle de la même essence de bois descendait jusqu'au sol. Je déposais mon fardeau avec délicatesse, et poussais la porte de ma corne. Elle était verrouillée avec un sortilège, mais j'en eus raison en un bref instant.Je redescendis pour aider la bleue à monter. Enfin, nous pénétrâmes dans l'antre de Sherkan.







You don't know what Hell it is. I know.
Because It's my Home.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrokingdom.forumsrpg.com/
avatar



Messages : 60
Arrivée : 11/12/2016
Age : 15

Couleur : turquoise
Citation : N'abandonne jamais


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Sam 4 Mar - 0:59














Suite à ma requête urgente d'aide, elle soupira. Oui bah tu crois que je le fais exprès?? Comment te dire que me suspendre dans le vide n'était pas vraiment ma passion.... Elle se pencha vers moi et m'aida à remonter. À ma grande surprise, elle fit preuve d'une grande délicatesse. Elle me fesait remonter doucement, sans toucher mes ailes. Je dois avouer que ce comportement m'étonnait beaucoup de sa part, bien que je ne la connaisse pas plus que ça. Après avoir enfin reposé mes pieds sur la terre ferme, elle passa sa tête sous mon buste et, avant que je n'ai le temps de répliquer quoique ce soit, je me retrouvais sur le dos de l'immense alicorne. Par toutes les alicornes, qu'est ce quelle était grande! J'en aurai presque le vertige!

Tu vois que tu as besoin de moi.

- ...Jusqu'à preuve du contraire.

OK, je l'avoue, j'avais plus que besoin d'elle si je voulais réussir cette mission. Mais aller jusqu'à lui avouer? Elle m'avait déjà sauvée une fois et elle était actuellement en train de me porter, il était hors de question que je lui donne encore un autre avantage !
Tout en me portant, elle marcha un certain temps avant d'arriver à une porte située au plafond avec une échelle permettant d'y accéder. Après m'avoir déposée, elle la déverrouilla. Elle voulu m'aider à monter, mais je refusais son aide. Je suis pas handicapée à ce point non plus!

L'endroit dans lequel nous entrames était sombre, et ça sentait mauvais. En même temps, quand on vit si près des machineries... Yavait pas marqué "Welcome to Sherkan's home" sur un paillasson devant la porte, mais c'était comme si. D'ailleurs, ça m'étonnerait qu'on soit rentrées par l'entrée principale.... je me tournais vers Lili-Machin

- Euh.... Il risque pas de mal le prendre qu'on s'introduise chez lui par une porte arrière dont on a craqué le code?



NEVER GIVE UP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 62
Arrivée : 05/10/2016
Age : 21

Habitation : Une île privée, avec une bibliothèque en guise de maison.
Couleur : darkred
Citation : Tu ne me verra jamais dans tes cauchemars. Car tu ne dormira plus jamais.


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Lun 13 Mar - 20:06



"Tu vois que tu as besoin de moi."

- ...Jusqu'à preuve du contraire.

Quelle fierté ! Elle commençait à m'agacer avec cette manie la petite. Je n'avais pas pour prétention de me rendre indispensable, toutefois il allait falloir qu'elle arrête de me prendre de haut si elle voulait continuer notre aventure. J'avais pour l'instant gardé mon calme, mais si elle continuait à me taper sur les nerfs, elle allait ressortir de là par le vide ordures. En petits morceaux. Je répondis à son commentaire désobligeant d'un petit grognement peu amène. Si c'était comme ça qu'elle me remerciait de mon aide, elle n'était pas prête de se faire aider par ma personne de nouveau ! Pour une fois que je faisais un truc à peu près sympa, j'avais droit à de l'ingratitude. Les poneys sont tous les mêmes. Si...décevants. Non ! Pas tous ! Pas lui ! Je m'accordais un bref instant pour songer avec délices à mon premier ami, Eldur, puis je me recentrais sur l'encours.

Nous pénétrâmes dans la cave de Sherkan. Vu l'odeur, il avait eu un prisonnier récemment. J'avisais un baril de poudre brisé dans un coin. Mmh. Je connaissais cette méthode de torture. Il s'en servait souvent quand il avait vraiment besoin de quelque chose.

- Euh.... Il risque pas de mal le prendre qu'on s'introduise chez lui par une porte arrière dont on a craqué le code ?

Je lui offrit à nouveau mon sourire sans joie, mais j'ignore si elle le vit dans la pénombre.

"Tant que tu es avec moi, tu ne finira pas comme le type, là. Mais je ne te garantis pas que je vais te laisser la tête sur les épaules... Sois un peu plus respectueuse de tes aînés."

J'espérais avoir bien fait passer le message. Pour ce faire, de mon sabot, je désignais le cadavre non loin de nous. C'est de lui que venait l'horrible odeur. Une odeur de chair brûlée. De profonds sillons noirs parsemaient son pelage autrefois clair. Je savais qu' "ils" avaient fait couler la poudre dans des plaies qu'ils avaient tracés dans le pelage doux, puis qu'ils y avaient mit le feu. L'expression du mort attestait de la souffrance vécue dans ses derniers instants. Moche. J'approuvais le meurtre - de façon passive, notez bien - - disons qu'en fait je ne le désapprouve pas, sinon je me désapprouverais moi-même, et je n'ai aucune envie de culpabiliser dans le vide, je suis trop vielle pour cela - mais pas vraiment la torture. C'était une souffrance que je jugeais inutile. Mais bon, qui me donnait de l'argent n'était pas mon ennemi. C'était tout ce que j'avais besoin de savoir, et je ne cherchais pas plus loin. Amorale ? Oui, je l'étais. Mais après avoir vécu de nombreux siècles seule, j'avais une vision assez obscurcie des notions de mal et de bien.

"Passons à l'étage, à cette heure-ci il prends l'apéro. Il le fait toujours après une bonne séance de torture. M'enfin, c'est ce qu'il dit."

Et en effet, le cadavre était à peine refroidi. Je passais à côté de lui sans tiquer et poussais la porte qui menait au salon. Dans un élan de sympathie - et aussi un peu pour la tester et voir si elle avait retenu l'avertissement - je lui lançais, par dessus mon épaule :

"Ah, au fait, pour que tu saches : l'entrée que nous avons prise est justement réservée à ce genre d'entrevues. Si à l'avenir tu retravailles avec lui...ce que je ne conseille pas, autant que tu le saches. Ça ne sert strictement à rien de se pointer sur le devant du Manoir, il tiens à garder une apparence de bonne façade."







HRP:
 



You don't know what Hell it is. I know.
Because It's my Home.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrokingdom.forumsrpg.com/
avatar



Messages : 60
Arrivée : 11/12/2016
Age : 15

Couleur : turquoise
Citation : N'abandonne jamais


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Sam 18 Mar - 1:58














"Tant que tu es avec moi, tu ne finira pas comme le type, là. Mais je ne te garantis pas que je vais te laisser la tête sur les épaules... Sois un peu plus respectueuse de tes aînés."

Le type la? Je suivais la direction indiquée par son sabot pour tomber sur... un cadavre. Mais le genre de cadavre qui vous passe toute envie de mourir. Ou qui vous donne envie de rentrer à la maison pour retrouver son doudou et se fourrer sous la couette. Bon, j'exagère peut être un peu, mais vous avez compris le principe. Même mort, le visage du poney transmettait une expression de souffrance extrême. Il semblait avoir été... brûlé à certains endroits, comme des plaies qu'on aurait... remplies de poudre? Je ne savais pas si cette technique de torture existait, et j'avoue que je m'en fous pas mal tant qu'on me le fait pas à moi. Bien que la vue de ce cadavre dont les brûlures étaient encore fumantes me glaçait d'effroi, je ne pouvais le quitter des yeux. J'en avais carrément zappé le fait que j'étais censée être "plus respectueuse de mes aînés". Lili-Machin me sorti de ma torpeur

-Passons à l'étage, à cette heure-ci il prends l'apéro. Il le fait toujours après une bonne séance de torture. M'enfin, c'est ce qu'il dit."

Une bonne séance de torture... Mais oui! Tout le monde se dit, en sortant de sa cave "Hé les gars, tout ces cris m'ont donné faim! Qui veut un verre en attendant que le repas finisse de cuire?" . Relevez bien le "c'est ce qu'il dit". Au fond de moi, j'avais un espoir que cette phrase voulait dire que Lili-Machin n'approuvait pas cette torture, mais son discours dragonesque de tout à l'heure me poussait à croire le contraire. Mais bon, comme on dit, l'espoir fait vivre! Comme pour répondre à ma question intérieure, elle passa devant le corps brûlé sans même sourciller. Quant à moi, et bien... J'avoue que j'ai fait un détour un peu plus grand qu'elle et que j'ai légèrement, je dit bien légèrement frissonné, pas plus.

"Ah, au fait, pour que tu saches : l'entrée que nous avons prise est justement réservée à ce genre d'entrevues. Si à l'avenir tu retravailles avec lui...ce que je ne conseille pas, autant que tu le saches. Ça ne sert strictement à rien de se pointer sur le devant du Manoir, il tiens à garder une apparence de bonne façade."

Classique. Môsieur Sherkan veut garder son image propre. Autrement dit, on avait pris l'entrée des artistes. Lili-Machin ouvrit une porte. La lumière extérieure m'éblouit, après avoir passé tant de temps en sous sol. Au bout de quelques instants, mes yeux s'habituerent à la luminosité et je pus distinguer un salon très bien garnit. Ça fesait un peu trop "coucou je suis riche" à mon goût, mais c'était toujours mieux que la cave puante. Ce qui était sur, c'est que, pour avoir un tel manoir, ce Sherkan ne devait pas être n'importe qui!
Soudain, je le vis. Sur le canapé. Nous n'étions pas seules dans la salle.





NEVER GIVE UP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 62
Arrivée : 05/10/2016
Age : 21

Habitation : Une île privée, avec une bibliothèque en guise de maison.
Couleur : darkred
Citation : Tu ne me verra jamais dans tes cauchemars. Car tu ne dormira plus jamais.


MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   Mar 4 Avr - 15:34



Dès que nous eûmes posé les pattes dans le salon, je constatais - sans surprise - que le canapé était déjà occupé. Me faufilant entre les colonnes de marbre avec une délicatesse surprenante pour un poney de mon gabarit, je vins me placer devant un poney d'un gris terne, d'une apparence banale à pleurer, bien loin de la débauche ostentatoire et de l'étalage de richesses qui nous entourait. Toutefois, pour qui savait observer, le poil ras et peu entretenu dissimulait mal une musculature fine, solide, sèche. Ce type était un nerf. Son corps entier le clamait. Un combattant chevronné, qui ne devait la place qu'il occupait présentement qu'a lui, et à lui seul. Je savais peu de choses de son passé, toutefois comme nous nous fréquentions à l'occasion, il lui arrivait parfois de me révéler des détails. Je le soupçonnais de chercher à me tester, de voir si je réagissais en exprimant des émotions. Ce n'était jamais arrivé. Du moins pas en sa présence. Et ce n'était pas parce que quelqu'un avait finalement réussi à percer ma carapace que j'allais devenir un gentil petit poney tout rond et tout mignon. Fallait pas déconner non plus. Je vins me planter pile devant lui, et redressais bien haut la tête.

"Je t'ai manqué ?"

N'allez pas croire que nous sommes amis ou quoi. J'avais juste envie de faire un trait d'humour avant d'engager les négociations. Or je savais pertinemment qu'il y en aurait. Il y en aurait forcément. Il y en avait toujours avec lui. Il ne pouvait pas s’empêcher de palabrer, pour un oui ou pour un non. Je le vis sursauter avec un plaisir non dissimulé. Et sans cesse renouvelé. Il avait beau être sur ses gardes en permanence, j'étais une guerrière bien plus rouée que lui, et j'avais plusieurs siècles d'avance en la matière. Il était discret ? J'étais une feuille dans le vent. Il était agile ? Je tutoyais les étoiles. Néanmoins, malgré ma supériorité en combat directe évidente, nous ne nous étions jamais affrontés. Il existait depuis le début une sorte de statu quo entre nous. Un genre de respect, de celui qui s'établi entre deux grandes puissances dans une guerre froide. Sa surprise passée, il tourna vers moi son regard étrangement blanc, et pourtant loin d'être aveugle. Et haussa un sourcil en découvrant que je n'étais pas seule, pour une fois.

"Disons que j'étais bien tranquille avant qu'il ne te vienne l'idée de venir me voir... Que me vaut ce plaisir d'ailleurs ? Cela a t'il un rapport avec cette délicieuse jeune personne qui t'accompagne ? Je te savais ouverte d'esprit, mais j'ignorais que tu les aimait si...fragiles."

Tout en parlant, il avait penché la tête sur le côté pour observer Cristal avec...gourmandise. Je connaissais bien cette expression, et il était hors de question que je le laisse jouer avec elle. Pas alors que je m'étais donné tant de mal pour la convaincre de traîner ses pattes jusqu'ici. Je fis donc un pas de côté pour intercaler mon imposante silhouette dans sa ligne de mire.

"Elle n'est pas à vendre, et elle ne m'appartient pas. Elle est ici pour un travail, ce qui est aussi mon cas."

D'une pointe de magie, je sortis l'affiche et la posais sur la table basse devant les sabots de Sherkan. Il se pencha et s'en empara, mais j'avais bien vu l'éclair de déception qu'il n'avait su dissimuler en entendant mes paroles à propos de Cristal. Il valait mieux pour elle qu'elle ne remette jamais les pattes ici...

"On le prends, ton job pourri, mais je veux une avance, et une clause de non-concurrence sur le contrat. Je veux pas qu'on me gène. Et j'ai déjà la petite avec moi."

Il jaugea Cristal d'un air dubitatif.

"Elle n'est pas bien épaisse..."

Je poussais un grognement de mauvaise augure, et dévoilais mes crocs. Il leva les pattes en l'air d'un faux air effrayé, dont je n'étais pas dupe.

"Ok, ok ! Pour ce que j'en dis ! Tu choisis tes partenaires comme tu veux..."

De nouveau ce ton de voix. Gourmand. Je plissais les yeux, affrontant son regard, qui, contrairement à la plupart des gens, ne me gênais en rien. Finalement, il céda. Nous savions tous deux qu'il refusait de se passer de mes services, quel qu'en soit le prix, et que cela me permettait des libertés au niveau comportement. Parce que nous savions aussi qu'il était l'un des rares, sinon le seul, à accepter de me donner du travail, si rebutant fut t'il. Les Pirates n'aimaient pas la magie. Je me tournais alors à demi vers Shadow, et j'eus l'impression qu'elle ne souhaitait pas prendre part à la conversation, mais je lui demandais néanmoins :

"Veux-tu ajouter une autre clause au contrat avant qu'on ne le signe ?"







You don't know what Hell it is. I know.
Because It's my Home.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrokingdom.forumsrpg.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Soprano Duet : Mission Nocturne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soprano Duet : Mission Nocturne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mars'Attack & mission nocturne! ξ Ft ; Bro!
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SteamPony ::  :: Dans les Nuages :: Îles flottantes :: Taverne de l'Albatros-
Sauter vers: